Logo de la Coordination internationale pour le développement de Télimélé, CIDTDans l’espoir que notre modeste expérience pourrait servir en la partageant avec nos compatriotes ressortissants des préfectures encore éprouvées par la grave fièvre hémorragique à virus Ebola, nous membres de la Coordination Internationale pour le Développement de Télimélé (CIDT) avons décidé d’expliquer aux Guinéens la manière dont nous avons organisé notre riposte et vaincu Ebola, évidemment avec les autorités préfectorales et sanitaires, nos frères et sœurs qui y vivent, les partenaires techniques et toutes les filles et tous les fils de Télimélé, quelque soit leur lieu de résidence.

D’emblée, il est important de rappeler que la coordination Internationale pour le Développement de Télimélé a été mise en place en Août 2013  à Bruxelles  à travers un Forum qui avait réuni des ressortissants venus de plusieurs continents. Elle a son siège en Guinée et, est composée des associations des ressortissants de plusieurs pays (Guinée, Belgique, Etats Unis, France, Angola, Hollande, Espagne, Allemagne, Suisse, Angleterre, Nigéria, Libéria, Chine, etc.) et de nombreuses personnes ressources. Son objectif est de coordonner  et d’accompagner l’ensemble des actions des ressortissants pour le développement de la préfecture de Télimélé qui reste encore l’une des plus enclavées de la  Guinée.Coordination internationale pour le développement de Télimélé

C’est pourquoi, dès qu’il y a eu la confirmation d’Ebola dans notre préfecture au mois de Mai, il nous était facile d’échanger et de travailler ensemble, même si nous étions physiquement loin les uns des autres.

Ainsi, après avoir pris contact avec les autorités sanitaires de Télimélé pour identifier les actions d’urgence à mettre en œuvre, nous avons demandé à nos représentants à Conakry de nous soumettre d’urgence une proposition de budget d’une mission de sensibilisation. La confiance acquise des longs mois de collaboration nous a permis le financement rapide pour envoyer très rapidement une mission composée de jeunes et dynamiques médecins, des religieux et respectés sages, puisque Télimélé était dans un négationnisme d’Ebola qui avait entraîné plus de deux cent cas de contact.

Cette mission, une fois à Téliméle, a pu mener avec courage une campagne de sensibilisation d’une semaine en parfaite collaboration avec les autorités sanitaires et administratives, les élus locaux, les leaders d’opinions, les responsables religieux et les communicateurs traditionnels. Ceci a permis non seulement de faire comprendre la réalité de la maladie à la population locale mais aussi d’appuyer les ONG dans l’identification, l’isolement, le traitement et le suivi des malades pour empêcher sa propagation.

Par ailleurs, nous avons eu une communication interne qui est claire : chaque personne, de là où elle se trouve (Europe, Afrique, Asie, Amérique), devait user de son téléphone pour expliquer aux parents restés au pays qu’Ebola est bien là et qu’ils ont intérêt à se signaler dès le moindre symptôme.

Évidemment, nous avons été très heureux d’avoir été entendus et les contributions n’ont pas manquées, aussi bien dans les communications inter parentales qu’en terme de contribution financière.

Parallèlement, des réunions de suivi se tenaient à la fois à Conakry (à travers le comité de riposte local mis en place) et à l’international par téléconférences.  Des radios et sites internet ont été utilisés pour une communication intensive des membres de la coordination.

En Septembre, après une concertation avec tous les ressortissants (contributeurs) et les autorités sanitaires de Télimélé, la CIDT a jugé utile d’apporter une assistance aux survivants et aux familles des victimes car cette maladie avait complètement perturbé la campagne agricole de la zone touchée.Coordination internationale pour le developpement de Télimélé

C’est dans ce cadre,  que la coordination a dépêché une nouvelle fois une mission à Télimélé qui, en présence des autorités préfectorales et sanitaires, a remis une enveloppe  à chaque survivant et à chaque famille de victime. Une trentaine de personnes ont pu bénéficier de cette modeste assistance. Ce geste bien entendu ne pouvant rien compenser mais simplement pour leur montrer notre solidarité.

Nous remercions ainsi l’ensemble de nos  ressortissants membres de la Coordination qui ont pu mettre à disposition les fonds tout en sensibilisant leurs proches à distance, les ressortissants basés à Conakry pour leur rôle de Baromètre, les autorités préfectorales et sanitaires de Télimélé pour leur courage et leur stratégie, les élus locaux, les leaders d’opinions, les responsables religieux, les communicateurs traditionnels ainsi que les ONG sanitaires nationales et internationales (MSF, l’OMS, la croix rouge, l’UNICEF, etc.).

Nos remerciements vont plus particulièrement à la population locale de Télimélé pour avoir accepté de comprendre la réalité de la maladie ; car sans cela, il aurait été difficile de maitriser la situation lorsqu’on voit la résistance à la sensibilisation par des populations de certaines préfectures.

Nos remerciements et encouragements vont à l’endroit du comité national de lutte, singulièrement Dr. Sakoba Kéita pour son soutien et ses sages conseils. Nous exprimons nos compassions à toutes les familles des victimes et exhortons nos frères et sœurs ressortissants de toutes les préfectures à faire du combat contre Ebola le leur. A notre avis, les filles et fils ressortissants de nos villes et villages sont plus écoutés, donc peuvent mieux sensibiliser et se faire entendre.

La coordination informe l’ensemble des ressortissants et la population de Télimélé que le Forum International qui était prévu en fin d’année à Télimélé est reporté à une date ultérieure à cause de la situation d’Ebola en Guinée.

La CIDT  informe également l’ensemble de la population de Télimélé que les travaux de rénovation du centre de santé de Sinta vont démarrer bientôt. Pour rappel la coordination internationale pour le développement de Télimélé, à travers ses ressortissants de France, a pu obtenir ce financement de     15 000 euros par le Ministère Français des affaires étrangères à travers le FORIM (Forum des organisations de Solidarité Internationale issu des Migrations).

Que Dieu éloigne cette maladie de notre chère Guinée, que l’âme des morts repose en paix ! Amine

Conakry, le 21 octobre 2014

El.Alseny DIALLO                                                                                       BAH Mamadou Bonas

Chargé Suivi Evaluation CIDT

Présidents des Ressortissants de Télimélé à Conakry                                   Coordinateur CIDT

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien ci-dessous pour voir le document officiel de la Coordination internationale pour le développement de Télimélé :

Déclaration de la Coordination internationale pour le développement de Télimélé sur Ebola

 

Commentaires