De nombreux faits divers sont portés devant les tribunaux de notre pays. Un réparateur d’appareils électroniques et trois de ses clients se sont bagarrés à cause d’un poste téléviseur au début de novembre 2017. Alpha Amadou Oury Barry, le technicien, est accusé d’avoir violenté ses clients, après avoir refusé de rendre le poste téléviseur. Il a été condamné ce lundi 2 juillet 2018 à une lourde peine de prison par le Tribunal de Première Instance de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Alpha Amadou Oury Diallo est réparateur d’appareils électroniques au quartier Yimbaya, dans la commune de Matoto. Le jeune Mohamed Kaba se rend chez le technicien avec son poste téléviseur à l’effet de le réparer. Mais, les choses vont tourner cours à cause du non respect du délai des deux semaines de délai donné par monsieur Diallo. Devant l’insistance de Mohamed Kaba, une bagarre va éclater entre les deux camps.

Alpha Amadou Oury Diallo sera finalement mis aux arrêts et déféré à la maison centrale le 22 novembre 2017. Il va être poursuivi pour violences suivies de Coups et Blessures Volontaires, et abus de confiance. Les plaignants sont Mohamed Kaba, Amara Kéita et Mariam Diaby.

Pour l’audience de ce lundi, aucune des parties n’a fait acte de présence. Selon nos informations, les plaignants se sont désistés alors que le technicien, qui avait bénéficié d’une mise en liberté sous contrôle judiciaire, reste introuvable.

Le substitut du procureur va rappeler les faits, en précisant que le non respect des deux semaines de délai pour la réparation du poste téléviseur est à la base de la dispute. « Quand Mohamed Kaba n’est pas entré en possession de son appareil, il a informé la tutrice du réparateur. Ce que le technicien n’a pas apprécié. Il s’en est suivi une bataille rangée ayant entrainé des coups et blessures sur Mohamed Kaba, Amara Kéita et Mariam Diaby », a dit Joséphine Loly Béavogui.

Devant l’absence et de la partie civile et du prévenu, le substitut du procureur va demander au tribunal d’en tirer toutes les conséquences du droit.

Dans sa délibération, la juge madame Fatou Bangoura va condamner Alpha Amadou Oury Diallo par défaut à trois ans de prison et décerne un mandat d’arrêt contre lui. Il est également et condamné au payement d’une amende d’un million de francs guinéens.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin