Le bureau régional de Dakar du programme Young Africain Leader Initiative (YALI) a bouclé hier dimanche, 16 septembre 2018, une formation organisée en faveur des jeunes guinéens. Durant cinq jours, plusieurs jeunes de la capitale guinéenne ont été outillés sur des questions liées à l’entreprenariat, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette formation tenue à Conakry, est la suite d’autres qui ont été organisées à Dakar et auxquelles des jeunes guinéens avaient pris part. Et selon Dr Adama Sene, superviseur de la formation au niveau de la Côte D’Ivoire, de la Guinée et de la Mauritanie, l’objectif est d’aider les jeunes guinéens à mettre en valeur les potentialités du pays pour lui permettre de se développer. « La Guinée a une particularité, c’est l’un des trois pays francophones de la CEDEAO qui sont porteurs d’une grande attractivité. La Guinée aujourd’hui se caractérise par une économie minière diversifiée et porteuse d’une valeur ajoutée.

Une économie agricole à forte potentialité de production, de transformation et de commercialisation, mais aussi le pays émerge une culture de service lui permettant de faire l’interface entre le monde francophone et le monde anglophone constitué principalement par le Libéria et la Sierra Léone. Le jeune guinéen par son intelligence, par ses initiatives ardues autour du développement de sa communauté, au leadership dans sa communauté mérite un accompagnement et c’est dans ce cadre que s’inscrit cette formation », a-t-il dit.

Il ajoute que cette formation a porté essentiellement sur l’entreprenariat : « La thématique reste une, c’est le développement de l’entreprise et de l’esprit d’entrepreneuriat. La première formation qui a eu lieu à Dakar était axée sur les fondamentaux alors cette formation elle est l’application pratique et c’est pourquoi dans leur formation ils sont arrivés jusqu’au business plan qui leur permet aujourd’hui de sensibiliser et de mobiliser l’environnement en termes d’investisseurs », souligne Dr Adama Sene qui a été l’un des formateurs.

De son côté, Sâa Bobo Léno, point focal du Programme YALI en Guinée, se dit rassuré que cette formation portera très bientôt fruit : « Dans les jours à venir c’est l’impact qui va commencer au sein de nos communautés. Parce que les projets que nous avons, ce sont des projets qui sont d’ordre économique, d’ordre social, donc ce qui veut dire que nous voulons positivement impacter la communauté à travers ce projet pour un changement positif ».

Et la formation ne s’arrête pas là, indique le point focal du programme YALI. Car l’objectif est de faire bénéficier au maximum de jeunes guinéens pour les emmener à se lancer dans l’entreprenariat. « On a déjà un projet qui va former 200 jeunes dans la capitale à travers les 5 communes. Nous faisons régulièrement la restitution dans les Universités, notamment à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia et à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Sans doute nous allons restituer cette formation aux jeunes surtout avec l’ouverture prochaine des classes », a dit Sâa Bobo Léno.

Le Young Africain Leader Initiative est une initiative (YALI) est une initiative de l’ancien président américain, Barack Obama, lancée en 2010 pour aider à l’émergence du continent africain à travers ses jeunes.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Guineematin