Les citoyens du quartier Konkola sont actuellement massivement mobilisés devant les autorités communales dans la salle de conférence de la mairie de Labé pour la désignation d’un successeur à feu Elhadj Ousmane Baldé, décédé il y a seulement 3 semaines, a constaté sur place un correspondant de Guineematin.com dans la région.

L’on se rappelle que depuis le début de la semaine un groupe favorable au syndicaliste et président de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI), Elhadj Lamine Sangaré de la CNTG est opposé à une éventuelle confirmation du jeune Thierno Abdoulaye Dramé au poste de chef de quartier par intérim de Konkola, en attendant les prochaines élections locales. Fonction que le jeune Dramé assume depuis plusieurs années, avec le poids de l’âge et la maladie qui ont fini par avoir raison sur Elhadj Ousmane Baldé, élu en 1991.

Cette opposition qui prenait forme dans la localité, les partisans du bras droit du défunt chef du quartier composés des tous les chefs des secteurs et de plusieurs autres notables se sont retrouvés pour demander à la mairie que le cachet soit confié officiellement à Thierno Abdoulaye Dramé.

Informé, le groupe du syndicaliste et président de la CEPI, Elhadj Lamine Sangaré a touché, à son tour, les autorités communales pour dénoncer un vice de forme dans ce qu’il qualifie de « méthode cavalière et solitaire par laquelle la concertation a été organisée dans le quartier.»

Cette incompréhension a fini par installer une crise de leadership dans le quartier. Les deux parties ont été alors conviées à une réunion de concertation qui se tient en ce moment (11h 17) dans la salle de conférence de la mairie.
La physionomie de cette assemblée générale de crise laisse apparaitre une supériorité numérique des partisans du jeune Thierno Abdoulaye.

Dramé qui ont perturbé pendant plusieurs minutes les activités à la mairie en scandant des slogans du genre : « Laamou ko paykoun (le pouvoir, c’est l’enfant) ; Thierno Abdoulaye ko landho (Thierno Abdoulaye est un chef), Ko hombo laamotoo ? (qui doit prendre le pouvoir ?), Ko Thierno Abdoulaye (C’est Thierno Abdoulaye), etc.

Toute cette animation se déroule devant Elhadj Lamine Sangaré et ses supporters confinés dans un coin de la salle au moment où le jeune Thierno Abdoulaye Dramé est installé au présidium comme ‘’Alpha Yaya Diallo, roi du Labé’’.

Son moindre geste fait objet d’applaudissements nourris et assourdissants de manière à faire vibrer le plancher en béton.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Guineematin