Le Gouvernement guinéen et ses partenaires ont procédé, dans la soirée de ce jeudi 07 décembre 2017, dans un réceptif hôtelier de la capitale, à la signature du Plan Cadre des Nations Unies d’Aide au Développement (PNUAD) 2018-2022. Ce document reflète la stratégie que l’ensemble des agences du système des Nations Unies en Guinée s’engage à mettre en œuvre pour accompagner le gouvernement dans la mise en place du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES), rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a assisté la rencontre.

Le budget total de cette aide est de 500 millions de dollars pour les 5 ans à venir. Et actuellement, la moitié de ce montant est obtenue et le reste va être mobilisé au fur et à mesure, a-t-on appris sur place.

Dans son discours, madame Séraphine Wakana, coordinatrice du Système des Nations Unies en Guinée, a dit que ce document « contient en détails les étapes que son institution s’engage à franchir pour atteindre d’ici 2022 des résultats qui répondent aux défis prioritaires de développement de la Guinée ».

Selon elle, ce Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement s’articule autour de trois axes correspondant à quatre grands résultats à atteindre d’ici 2022, à savoir : « la promotion de la bonne gouvernance, l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la gestion durable de l’environnement, l’accès aux services sociaux de base et l’autonomisation économique des femmes, des jeunes, des personnes vivants avec le handicap et des migrants retournés. Pour chacun de ces résultats stratégiques, les étapes qui permettront de les atteindre ainsi que les indicateurs et moyens de vérification nécessaires pour suivre l’atteinte de ces résultats ont été définis », a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, madame Wakana a invité les agences à utiliser ce plan cadre et se donner les moyens de déployer les actions nécessaires pour « atteindre les résultats sur lesquels nous nous engageons. C’est dans ce sens que le système des Nations Unies doit rester déterminé et solidaire pour la mise œuvre effective de l’approche Unis dans l’action afin de garantir un impact substantiel et durable de nos interventions », a-t-elle ajouté.

De son coté, madame Mama Kanny Diallo, ministre du Plan et de la Coopération Internationale, a dit que ce PNUAD pour la période 2018-2022, entamé depuis 2016, « est la réponse conjointe et collective des Agences du Système des Nations Unies aux priorités nationales en matière de développement définies dans le Plan National de Développent Economique Social (PNDES) 2016-2020. Ce nouveau PNUAD pour la période 2018-2022, a pour objectifs stratégiques de répondre aux attentes du Gouvernement dans la réalisation de ses priorités de développement en vue d’améliorer les conditions de vie des populations en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) », a-t- elle fait remarquer.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments