Professeur Alpha Condé, président de la République

Professeur Alpha Condé, président de la République

C’est par un communiqué, transmis aux médias dans la soirée de ce mercredi 17 août 2016 que le Gouvernement guinéen a annoncé l’arrestation de monsieur Samuel Mebiame, à New York le 12 août 2016, par les autorités américaines.

« Une plainte pénale a été déposée contre lui auprès des juridictions pénales fédérales aux Etats Unis », a précisé le communiqué. « Selon ce document, l’arrestation s’inscrit dans le contexte d’une enquête pénale de grande envergure impliquant un fonds d’investissement américain et concernant des faits de corruption dans plusieurs Etats africains, dont notamment le Tchad, la Guinée et le Niger », a précisé le gouvernement guinéen, ajoutant être prêt à « aider les autorités américaines à faire la lumière sur les allégations en lien avec la Guinée ».

Ancien collaborateur du régime guinéen, Samuel Mebiame est l’homme qui a été accusé d’avoir révélé l’affaire dite Palladino concernant un prêt sud africain de 25 millions de dollars. C’est aussi cet homme d’affaire, fils de l’ancien Premier ministre gabonais, qui est concerné par un enregistrement audio où il avait parlé de fraudes électorales en 2010 en Guinée avec l’opérateur électoral sud africain, Waymark, contre le versement de 14 millions de dollars par la banque centrale de la République de Guinée. Cette révélation qui avait fait beaucoup de bruit avait été publiée par Mediapart et Guineenews, en 2013. Des enregistrements audio d’une conversation entre monsieur Mebiame et l’ancien ministre des Mines de la junte militaire (2009-2010) Mahmoud Thiam laissaient entendre la commune volonté deux personnalités à embêter le régime Alpha Condé.

Aujourd’hui, c’est Samuel Mebiame qui est sérieusement embêté. Et, le régime Alpha Condé dit être disposé à apporter « toute l’assistance nécessaire à la procédure en cours aux Etats-Unis »… Evidemment !

A suivre !

Facebook Comments