Comme indiqué par les précédentes dépêches de Guineematin.com, les huit conseillers frondeurs de la Cour Constitutionnelle ont finalement procédé à un vote pour désigner Mohamed Lamine Bangoura à la tête de l’institution que dirigeait jusque-là Kèlèfa Sall, élu le 07 avril 2015.

Peu après ce vote, en tant que nouveau président de la Cour Constitutionnelle, monsieur Mohamed Lamine Bangoura, qui a reçu quelques journalistes dont un reporter de Guineematin.com tôt ce vendredi, a dit que la crise est désormais derrière nous et qu’il faudra se tourner vers l’avenir.

Mais, monsieur Kèlèfa Sall n’a pas la même lecture ! Dans son communiqué numéro 3 de ce vendredi, 28 septembre 2018, le président de la Cour Constitutionnelle estime que « l’honneur et la crédibilité de notre République sont en jeu ».

Alors, Kèléfa Sall n’a pas caché son refus catégorique de l’élection de Mohamed Lamine Bangoura. « Je suis et demeure le président de la Cour Constitutionnelle de Guinée jusqu’à ce que mon empêchement définitif ou mon indignité à être membre et président de cette Haute juridiction, chargée de veiller au respect des dispositions de notre Constitution et des lois organiques, soit constaté dans les formes constitutionnelles appropriées et par la Cour Suprême, juridiction compétente désignée à cette fin », a fait savoir monsieur Sall.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, ce communiqué de monsieur Kèlèfa Sall :

Facebook Comments

Guineematin