Coyah 00Le comité technique préfectoral de la santé, tenu cette semaine à Coyah, dans la Région Administrative (RA) de Kindia, en Basse Guinée a recommandé la délocalisation de l’hôpital préfectoral en raison de l’exigüité de ses locaux qui manquent de toilettes, a appris Guineematin.com d’une source officielle.

Le district sanitaire de Coyah est confronté à une insuffisance notoire de médicaments, de réactifs, de toilettes et un manque de subvention. Cette triste réalité a été relevée par le comité technique préfectoral de la santé, tenu cette semaine à Coyah où durant 3 jours les participants ont passé en revue tous les problèmes liés au bon fonctionnement des structures sanitaires de la préfecture.

Il ressort de cette rencontre que pour le premier semestre de l’année 2016, les différentes structures sanitaires de la préfecture de Coyah ont enregistré 8.951 cas de paludisme, 22 cas suspects de rougeoles, 71 cas confirmés de tuberculose.

De même, l’hôpital préfectoral aurait effectué 18. 627 consultations et réalisé un taux de césarien de 7,20%.

Par ailleurs, les participants à ces travaux du premier comité technique de santé de Coyah ont vivement recommandé la délocalisation de l’hôpital préfectoral parce que les structures sont devenues très exigeantes.

A préciser que le district sanitaire de Coyah compte 5 centres de santé et l’hôpital préfectoral.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Guineematin