MecqueLes autorités saoudiennes ont décidé de ne pas accorder de visas aux candidats du pèlerinage de cette année venant de la Guinée, de la Sierra Léone et du Libéria à cause de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui sévit dans ces trois pays avec plusieurs centaines morts.

Le refus de visas aux candidats de ces trois pays vise à éviter une éventuelle propagation de cette grave épidémie parmi les millions de pèlerins qui afflueront à la Mecque à la fin du mois de septembre.

« Nous avons communiqué les instructions à tous les officiels de tous les ports d’entrée. Nous avons entrainé notre personnel à identifier et à traiter les cas d’Ebola, et contrôler l’infection du virus, si cela devait se produire », a expliqué avant-hier, lundi 4 août, à Arabian Business le Dr. Khalid Marghalan, porte parole du ministère de la Santé.

Les autorités guinéennes n’ont toujours fait aucun commentaire sur cet éventuel refus de visas aux candidats guinéens au hajj de cette année.

La fièvre hémorragique à virus Ebola est apparue en Guinée en tout début de cette année. Mais, le gouvernement a attendu trois mois avant de reconnaître l’existence de cette épidémie au pays. Pire, alors que la fièvre Ebola était circonscrite dans une zone très précise de la Guinée Forestière, les autorités ont négligé et laissé l’épidémie atteindre plusieurs autres préfectures et la capitale guinéenne, de sorte qu’il n’y a plus de région qui n’a pas connu de cas de contamination. Désormais, plusieurs compagnies aériennes ont suspendu leurs vols sur la Guinée…

Commentaires