Les élèves du lycée Filira (dans la commune urbaine de Boké), notamment ceux de la 12ème année Sciences Mathématiques ont organisé une marche pacifique hier, mardi 07 mars 2017, en se dirigeant vers la direction préfectorale de l’éducation (DPE) de Boké. C’est aux environs de 9 heures que ces élèves ont envahi la cour de la DPE avec des slogans tels que : « on n’en a marre ! On veut des professeurs ! »…

Étant informé de la situation, le Directeur préfectoral de l’éducation de Boké, monsieur Siné Magassouba, était déjà à la façade de son institution pour attendre les élèves qui réclamaient leur droit. Avant de s’adresser aux manifestants, le DPE a joint au téléphone l’inspecteur régional de l’éducation (IRE) pour lui faire écouter les slogans que scandaient les visiteurs…

Selon les explications recueillies par Guineematin.com sur place, il s’agit d’un professeur de Mathématiques nouvellement recruté et muté au lycée Filira de Boké qui n’a fait que se présenter au service avant de repartir à Conakry. Constatant son absence à travers la direction de l’école, le DPE a appelé le professeur concerné qui lui a répondu avoir été muté de nouveau à Conakry. Mais, à en croire monsieur Siné Magassouba, c’est le frère de l’enseignant qui est entrain de manigancer tout ça. « Mais, s’il n’arrête pas, on lui coupera la tête », a menacé le DPE.
Monsieur Siné Magassouba a largement fustigé le comportement de certains cadres qui sont (ou étaient) au département de l’enseignement pré-universitaire, qui se mettent a retirer des professeurs mutés à l’intérieur pour les ramener à Conakry. Mais, il a rassuré les élèves que ça ne marchera pas sur lui.

Egalement, monsieur Magassouba a dénoncé une répartition qu’il qualifie d’injuste des nouveaux enseignants et surtout le manque de niveau de ceux-là. En exemple, le DPE a révélé : « ils nous ont envoyé des enseignants et ils ont accompagné des recommandations. Tout le monde veut rester à Kamsar ou à Sangaredi. C’est impossible ! Les autres aussi en ont besoin. Pire, dans la répartition de l’IRE, la DPE de Boké n’a reçu que 52 professeurs, ils ont envoyé 130 à Gaoual et 116 à Koundara. Tandis que Kamsar seulement dépasse toute la préfecture de Gaoual. Et, Sangaredi aussi dépasse toute la préfecture de Koundara. Donc, c’est de là que les problèmes ont commencé. Et puis, ils nous ont envoyé certains enseignants qui ne savent même pas quoi enseigner… », a-t-il dénoncé devant les élèves.

Enfin, par ses explications, le DPE monsieur Siné Magassouba, s’est mis dans la peau des enfants et a dit reconnaître que les élèves réclament leur droit légitime. Sa stratégie lui a ainsi permis de dissuader les élèves auprès desquels il s’est engagé que dans les 24 heures le problème sera réglé, parce qu’il a appelé le professeur de mathématiques concerné pour le sommer de rejoindre son poste ce mercredi 8 mars 2017.

« Je suis content de votre façon de réclamer votre droit. Nous prenons bonne note de votre revendication, je vous prie de croire à notre souci pour votre réussite, acceptez de rentrer calmement à la maison, le problème sera résolu d’ici demain matin », a-t-il promis, avant d’ajouter « observez bien ces nouveaux professeurs. Qui conque tâtonne en classe, signalez le proviseur qui remontera l’information à notre niveau. Nous allons effectuer des inspections strictes pour voir leurs niveaux et écrire les rapports », a conclu le directeur préfectoral de l’éducation de Boké. C’est ainsi que les élèves venus manifester sont sortis de la cour de la DPE très rassurés et sous des applaudissements.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 666 952 215

Commentaires