Elhadj Kémo Kouyaté

Le célèbre artiste Elhadj Kémo Kouyaté n’est plus ! Frappé par un terrible accident cardiovasculaire depuis plus d’un an, l’auteur de « Sara 70 » a passé l’arme à gauche ce mercredi, 19 juillet 2017, à 71 ans, à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé où il poursuivait sa convalescence. Cet après-midi, le ministère de la Culture a annoncé des funérailles nationales après-demain, vendredi, à l’honneur de cet artiste, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui s’est rendu au domicile du défunt, quelques heures après son décès.

La mort d’Elhadj Kémo Kouyaté est considérée comme une immense perte pour la Guinée en général et pour les artistes en particulier. Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, la maison du défunt ne désemplit pas. Parents, amis, collaborateurs et les autorités en charge de la culture continuent de se relayer pour présenter leurs condoléances à la famille éplorée.

Interrogé par Guineematin.com, l’artiste Jimi Kouyaté, un des fils du défunt, a dit que son père était malade, mais qu’il ne s’attendait pas à sa mort actuellement. Saluant les efforts du ministère de la culture qui n’a cessé d’apporter son soutien à la famille, Jimi Kouyaté a dit retenir beaucoup de choses positives de son défunt père. « C’était un homme très gentil, patient. Il nous a dorlotés selon ses moyens. Mon père nous a appris ce dont il savait faire, c’est-à-dire la musique. Aujourd’hui, à part un de nos frères qui est commissaire de police à N’Zérékoré, presque tous ses fils sont des artistes ; et, ça, nous nous en réjouissons », a-t-il dit, ajoutant que son défunt père a assisté et accompagné plus de 500 artistes guinéens.

Pour Djely Mory Kouyaté, jeune frère du défunt, la mort d’Elhadj Kémo Kouyaté équivaut à la disparition d’une bibliothèque ! « Mon frère a été l’un des rares artistes à avoir fait le tour du monde. Il a fait 18 fois le tour du monde avec Miriam Makeba. Avec sa mort, la Guinée perd un monument, l’Afrique perd un monument. Personne ne lui a appris à jouer la guitare. On était à Bamako et il a glissé là-dans et c’est fini. Elhadj Kémo, malgré sa célébrité, est resté un artiste très simple, jovial et aimable… », a-t-il entre autres relaté, rappelant que la plupart des grands artistes du moment dans notre pays ont été formés par Elhadj Kémo Kouyaté.

Egalement présent au domicile du défunt cet après-midi, Kerfala Kanté « l’oiseau du Sankaran », a dit avoir appris cette triste nouvelle de Kabassan Keïta (protocole de la première Dame). « Le grand frère Elhadj Kémo Kouyaté est un baobab de la musique guinéenne et africaine. Djely Kouyaté a été un maître et tous les jeunes musiciens, guitaristes ont été formés par le doyen Kémo Kouyaté. Du point de vue de son expérience et de sa capacité, il a tout donné aux jeunes artistes guinéens et même de l’Afrique. La Guinée a perdu un monument qu’on ne peut pas remplacer », dira le célèbre artiste Kerfala Kanté.

Isto Keïra, le secrétaire général du Ministère de la Culture, des sports et du patrimoine historique, qui a représenté le ministre Siaka Barry, en mission à Abidjan, a présenté les condoléances du Département et du peuple de Guinée à la famille.

Selon Isto, la disparition de Kémo Kouyaté, une des figures de proue de la musique traditionnelle et moderne, laisse un vide dans la scène culturelle et artistique guinéenne. « Kemo Kouyaté aura été une pièce maîtresse dans le développement, le progrès du groupe Balla et ses baladins. Il a été fondateur du groupe « Kinteké » du groupe Miriam Makeba, dans lequel il a beaucoup apporté en tant que musicien, en tant que compositeur et arrangeur. Plusieurs titres de Miriam Makeba ont été arrangés par lui. Donc, c’est un artiste aguerri qui touchait à tout… », a notamment rappelé Isto Keïra, ajoutant : « qu’à l’occasion des obsèques prévus le vendredi prochain, le gouvernement a décidé d’organiser des funérailles nationales pour Kemo Kouyaté », a-t-il révélé, avant de prier pour le repos de son âme.

À rappeler que Kémo Kouyaté dont l’épouse est aussi décédée, laisse derrière lui neuf (9) enfants.

Guineematin.com présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et à la Guinée tout entière.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin