Originaire de la sous- préfecture de Seinko, préfecture de Beyla, feu Lansana Condé est né- et a grandi- à Korialèn, dans la préfecture de Kankan qu’il a quitté pour une aventure d’où il ne reviendra jamais, en Guinée Bissau…

Père de deux enfants (un garçon de 13 ans et une fille de 10 ans), Lansana Condé a été victime d’une hypertension artérielle. Cloué au sol depuis quatre ans par cette maladie, monsieur Condé n’a malheureusement pas bénéficié du soutien qu’il espérait des autorités diplomatiques guinéennes. Il apprendra beaucoup plus tard que cela n’a d’ailleurs jamais été une préoccupation de l’ambassade de notre pays à Bissau.

Après le décès de notre compatriote, les membres de l’union des ressortissants guinéens à Bissau (qui se sont occupés des funérailles) se demandent comment ramener la famille de ce dernier au pays natal avec la fermeture de nos frontières…

L’autre préoccupation liée à ce décès est l’identification de la famille biologique du défunt. En attendant de retrouver sa maman, le vice- maire de la commune urbaine de Kankan, Docteur Moro Sidibé, s’est porté volontaire pour accueillir la famille du défunt !

En attendant, le journaliste Moussa Tatakou Diawara, qui a connu le défunt à l’occasion de son exile à Bissau est en route de Seinko, préfecture de Beyla, ce mardi 16 septembre pour retrouver les traces de la famille du défunt, notamment sa maman qu’on dit vivante.

Pour tous les soutiens à la famille, prière de joindre Mme DJENEBA, veuve de monsieur Lansana Condé au 00245 531 76 51

 Moussa Tatakourou Diawara

Commentaires