population et policeC’est finalement à 9 heures 57 minutes que le présumé voleur a quitté Hamdallaye-Pharmacie dans un pick-up de la police. Certains, des centaines d’habitants qui s’étaient massées sur les lieux depuis le petit matin de ce mardi 29 juillet 2014 , n’ont pas hésité de lancer des pierres aux policiers qui transportent  »leur voleur ».

Ces policiers, comme l’ensemble des agents des forces de l’ordre, sont considérés par les populations comme corrompus. C’est pour cela qu’ils ont exigé la présence physique du gouverneur de la ville de Conakry qui est venu s’engager de faire filmer ce présumé bandit et de le faire traduire en justice. Et, si le gouverneur ne venait pas sur les lieux, les habitants de Hamdallaye étaient prêts à brûler vif ce présumé bandit, mais jamais le remettre aux forces de sécurité, de peur, disent-ils, que « les agents de sécurité se fassent payer pour le libérer ».

A préciser qu’il y avait à Hamdallaye-Pharmacie un pick-up et un camion pour chaque corps des forces de l’ordre (police et gendarmerie)

A suivre sur Guineematin.com

Commentaires