Grève de soutien aux populations de WomeyAprès sa grève de la fin, le comité de crise sur Womey annonce l’envoie d’un huissier de justice pour faire le constat dans le village afin de pouvoir intenter des actions judiciaires. Selon Maïtre Koné Labilé de l’ONG « Avocats sans frontières », si les tribunaux guinéens ne disent pas le droit, un recours pourra être envisagé à l’international.

A rappeler que Womey est une sous-préfecture située à environ 50 kilomètres de N’zérékoré où une mission des autorités locales a été attaquée le 16 septembre dernier. Le bilan officiel parle de 8 morts dont des journalistes, responsables administratifs et sanitaires et un homme de l’Eglise. Les représailles des autorités ont fait fuir tous les habitants (du plus âgé au nouveau-né) qui seront contraints de subir les intempéries de la nature par peur des militaires qui « occupaient » leurs lieux d’habitation. C’est contre cette situation que des leaders politiques, des acteurs de la société civile et des simples citoyens ont initié une grève de la fin depuis le lundi et qui devait se prolonger jusqu’à aujourd’hui.

Seulement, hier, le comité a appris l’effectivité de la démilitarisation de la zone. Lors d’une conférence de presse, les organisateurs de ce mouvement non violent de protestation ont mis fin à leur grève. Guineematin.com a tout filmé et vous propose quelques extraits vidéos de cette conférence de presse animée au palais du peuple :

Fin de la grève de la faim au palais du peuple :

Fin du mouvement de grève de la faim pour soutenir les populations de Womey

Maitre Labilé de l’ONG « Avocats sans frontières » sur les suites judiciaires à Womey  :

Dr. Faya Milimono avec les journalistes au palais du peuple sur la fin de leur mouvement :

Fin du mouvement pour le soutien des populations de Womey

Vidéos réalisées au palais du peuple, à Conakry, par F. Yacine Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments