ManifC’est exactement à 17 heures 10 minutes que Guineematin.com a joint au téléphone le préfet de Kindia, monsieur Mohamed Deen Camara, pour vérifier les informations qui nous faisaient état de plusieurs blessés et de nombreuses arrestations qui auraient suivi la manifestation de ce mardi 15 juillet 2014. « Venez à Kindia. C’est le journaliste qui court après l’information, non ? Alors, venez à Kindia mon frère », a coupé Mohamed Deen Camara l’entretien avec Guineematin.com

Selon un habitant de Friagbé, les forces de l’ordre ont violemment réprimé la manifestation des jeunes qui réclamaient la fourniture d’électricité conformément aux promesses de l’autorité préfectorale d’il y a deux semaines.

Devant l’échec des négociations engagées avec les jeunes manifestants, les autorités auraient donné l’ordre aux forces de sécurité de dégager de force les protestataires et leurs barrages. Ce qui aurait donné lieu à des altercations entre des jeunes qui lançaient des pierres et les forces de sécurité qui  tiraient sur eux du gaz lacrymogène. Bilan : plusieurs blessés de part et d’autres et de nombreuses interpellations.

Comme on le sait, une manifestation qui s’est déroulée au même lieu (à Kindia), il y a quelques jours, revendiquait l’électricité et dénonçait l’incapacité des autorités à résoudre leurs difficultés.

Egalement, les manifestations sont nombreuses à Conakry, depuis quelques mois pour réclamer la fourniture du courant électrique, devenu de plus en plus rare. Le gouvernement a toujours alterné promesses et répressions.

Le professeur Alpha Condé, alors candidat aux élections présidentielles de 2010, avait promis de résoudre « définitivement » le problème d’électricité en moins de six mois, s’il venait à être élu.

Depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de quatre ans, un milliard de dollars US ont été officiellement investis pour fournir le courant électrique qui continue à manquer et à engendrer des manifestations dans les rues.

Dans un de ses nombreux meetings, le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana a déjà donné son explication de ce problème d’électricité : « Le président Alpha Condé a voulu donner l’électricité aux Guinéens, mais Dieu n’a pas voulu… Alors, priez que Dieu nous donne le courant », exhortait le chef du gouvernement guinéen.

Commentaires