C’est au niveau de son cou que Saliou Fofana, 17 ans, a reçu la balle ce jeudi 14 septembre 2017 à Boké, a appris Guineematin.com de source généralement bien informée. Fils de monsieur Boubacar Fofana et de madame Koumba Cissé, Saliou Fofana venait souvent dans la famille de son grand-père maternel au quartier Filira, dans la grande famille Fofanakounda.

Depuis un moment, la rumeur sur son décès circulait. Mais, les autorités de Conakry auraient « interdit » à l’hôpital et toutes les autres sources officielles de communiquer dans les médias. Ce qui rend encore plus difficile le travail des journalistes qui sont déjà mal vus entre les protagonistes de la crise (manifestants et forces de l’ordre). Et, dans la famille du défunt, on n’était pas encore au courant de ce décès. Mais, après plusieurs appels téléphoniques, l’hôpital de Kamsar a officiellement informé le commandant Bakary Cissé, policier à la retraite, le décès de son petit fils, Saliou Fofana.

Il importe de rappeler que le défunt était élève au collège Filira où il devait faire la 10ème année, s’il n’avait pas été emporté par cette lâche balle ce jeudi…

Après Eugène Kamano hier, Saliou Fofana est la deuxième victime, tuée par balle dans la ville de Boké, en proie à une crise depuis que les jeunes ont décidé de sortir pour réclamer l’électricité dans leur ville…

Guineematin.com présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et attire l’attention des autorités sur leurs responsabilités de protéger les vies humaines.

Enfin, rappelons qu’à part ces cas de mort, il y a aussi plusieurs blessés dont un reporter de la télévision privée Espace et d’énormes dégâts matériels.

A suivre sur Guineematin.com