Contrairement à la première journée d’hier, la deuxième journée a été presque catastrophique pour certains candidats au BEPC de la préfecture de Lélouma, a appris l’envoyé spécial de Guineematin.com dans cette préfecture. A leur sortie, plusieurs candidats se sont plaints de l’épreuve de physique qu’ils disent être à la fois longue et compliquée.

A la sortie de la deuxième épreuve de ce vendredi 30 juin 2017, à 13 heures 30’, la déception se lisait sur le visage de certains candidats. Et, comme après chaque épreuve, chacun cherchait à justifier ses réponses en donnant son cheminement dans le traitement du sujet.

Mais, aujourd’hui, même ceux qui sont considérés comme étant les plus brillants en classe ont regretté la complexité du sujet.

Selon Ibrahima Sory Diallo, rencontré par l’envoyé spécial de Guineematin.com au centre d’examen de Pétel, aucun candidat n’a réussi véritablement s’en sortir dans l’épreuve de physique. « En dictée et questions, ça s’est bien passé. Mais, en physique, c’était catastrophique. Le sujet était trop compliqué et je vous avoue que je n’ai rien pu faire avec cette épreuve. J’espère pouvoir me rattraper dans les prochaines journées », a dit ce candidat.

De son côté, Mariama Dalanda Diallo, estime avoir traité une partie de cette épreuve ; mais, elle a regretté la longueur de ce sujet. « Dans l’épreuve de physique, j’ai pu faire la théorie et une partie de la pratique. Il faut reconnaître que le sujet était long et compliqué. Dans la pratique, il y avait trois problèmes à résoudre et le temps était court », a précisé la candidate.

Demain, les candidats au Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) seront confrontés aux épreuves de Chimie et d’Education Civique et Morale (ECM).

De Lélouma, Mouctar Barry, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments

Guineematin