Le document d’orientation budgétaire a été remis, ce vendredi 22 septembre 2017, à l’Assemblée Nationale par le Premier ministre Mamady Youla et le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya. C’est dans la salle des actes du Palais du Peuple que cette remise a eu lieu, a constaté sur place Guineematin.com, à travers deux de ses reporters.

A sa sortie de la salle, le ministre du Budget, monsieur Mohamed Lamine Doumbouya, a accepté d’expliquer aux médias présents le contenu de ce document et la procédure. « Nous sommes venus déposer auprès de l’Assemblée Nationale le document portant l’orientation plurielle annuelle du budget. Vous savez, la loi organique relative aux lois de finances prévoit l’organisation d’un débat d’orientation budgétaire dorénavant. Ce qui implique que le parlement a un droit de contrôle, un droit de regard beaucoup plus élevé sur l’élaboration, le vote, l’adoption et l’exécution du budget. Donc, nous sommes venus respecter cette obligation constitutionnelle », a annoncé le ministre du Budget.

Selon monsieur Doumbouya, d’après le calendrier budgétaire, la remise de ce document devrait être faite depuis le mois de juillet. Mais, dit-il, « nous sommes en train d’engager, sur l’initiative du président de la République, un autre programme dans notre pays avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale. Or, ce débat d’orientation budgétaire, les documents qui devraient permettre ce débat, s’appuient sur le cadrage macro-économique. Donc, il était fortement nécessaire qu’on s’accorde d’abord sur ce programme et que ce programme puisse nous servir pour finaliser ce document. Ceci étant fait, nous sommes très heureux aujourd’hui, sous la conduite du Premier ministre, de venir déposer auprès de nos élus ce document qui normalement devrait faire l’objet d’une discussion dans les jours à venir », a expliqué Mohamed Lamine Doumbouya.

Faisant la description des grandes lignes de ce document, il dira que le document décrit le cadre macro-économique dans lequel, notre économie doit évoluer dans les trois ans avenirs. « C’est un document pluriannuel de 2018, 2019 et 2020. Et, ça s’emboîte bien avec le cadre macro- économique sur lequel nous nous sommes entendus avec le Fonds Monétaire. Ça défini aussi, les grandes masses de dépenses pour le secteur de l’éducation, pour le secteur de la santé, pour les investissements, mais aussi pour les infrastructures entres-autres. Nous avons aussi les grandes ressources qui sont attendues par les différentes régies que ça soit la direction des impôts, la direction du trésor, mais aussi la direction des douanes. Donc, ce sont ces différents éléments qui sont dans le document et qui cadrent bien avec les priorités du gouvernement. Ils vont entre-autres permettre à notre population d’accéder à des meilleures conditions de santé. Vous savez, nous sortons d’une période d’épidémie douloureuse. Donc, nous avons tiré les leçons, nous veillons à ce qu’il y ait beaucoup plus d’accent sur notre système de santé en terme budgétaire. L’éducation aussi qui constitue l’un des piliers de notre programme de développement économique et social, le renforcement du capital humain. Ça prend aussi le réseau routier pour permettre à nos population de se déplacer, permettre aussi à nos entreprises de pouvoir aller s’implanter dans des conditions biens meilleures. Voilà autant d’éléments qui sont dans ce document sans oublier aussi l’agriculture qui constitue une des priorités du président de la République », a détaillé aux médias le ministre du Budget.

Répondant à une question concernant les 20 milliards de dollars de la Chine à la Guinée, le ministre dira que cela est un accord cadre. « Ce n’est qu’un accord cadre qui fait que, à chaque fois que nous avons un projet que nous voulons réaliser au cours d’une période, nous veillons à ce que ce projet soit intégré dans la loi de finances de l’année concernée. Pour ce qui concerne 2018, les projets qui avaient été cités par le président de la République feront partie de ce portefeuille programmé pour cette année », a précisé Mohamed Lamine Doumbouya.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227