Les choses se compliquent davantage pour Elhadj Thierno Alpha Oumar Barry, chef du quartier Donghol N’dayêbhé, dans la commune urbaine de Labé où depuis quelques jours il fait face à une fronde sociale provoquée par des soupçons de mauvaise gestion de la localité liée au bradage des domaines publics de la communauté, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Le collectif des citoyens ressortissants et résidents de Donghol N’dayêbhé, dans la Commune Urbaine de Labé viennent de découvrir un faux document par lequel le président par intérim du conseil du quartier prétend avoir attribué à la Mairie un domaine de 10 hectares pour « servir de décharge publique ».

Dans cette fameuse attestation de cession signée partiellement à Labé, le 19 mai 2015, on peut lire : « Nous soussignés, Thierno Alpha Oumar, les sages et jeunes de Donghol Dayebhé, Commune Urbaine de Labé, atteste avoir cédé un domaine de 10 hectares servant de décharge publique, sise à Kinaya, quartier Donghol Dayebhé, commune urbaine de Labé à la commune urbaine de Labé. »

Dans le dernier paragraphe, on retrouve la formule habituelle : « en foi de quoi, je lui délivre cette présente attestation pour servir et valoir ce que droit.»

Seulement, on remarque que la signature et le cachet du chef du quartier, lui-même, sont apposés à deux endroits du papier. D’abord comme un des représentants des cédants, ensuite comme chef du quartier chargé de valider une telle transaction domaniale.

Le document cite aussi les doyens Mody Amadou Bella Barry, Mody Mamadou Bhoye Barry, Mody Souleymane Barry et Alhassane Barry comme témoins de la transaction, au nom de la communauté. Mais, parmi tous ceux-ci c’est seulement Alhassane Barry, le démarcheur, qui semble avoir vu ce document. Il est le seul à avoir apposé sa signature. Aucun autre notable cité n’a signé le papier.

Pire, même Elhadj Amadou Thiam, alors maire de la Commune Urbaine de Labé et dont le nom est mentionné à la place du représentant légal du cessionnaire n’a apparemment pas vu cette attestation de cession et n’est probablement pas informé de cette nébuleuse affaire. En tout cas, il n’a ni signé, ni cacheté l’acte par lequel la collectivité qu’il gérait est censé avoir acquis un domaine de 10 hectares.

Aux dernières nouvelles, la délégation spéciale de la Commune Urbaine de Labé a convoqué une réunion de crise avec le collectif des ressortissants et résident de Donghol N’dayêbhé qui doit se tenir le lundi, 25 septembre 2017 prochain.

A suivre !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments