Plus de 30 cases et tous leurs contenus sont partis en fumée dans un incendie d’origine mystérieuse qui s’est déclaré cette semaine à Boulléré et Doukki, deux districts relevant de la commune rurale de Donghol-Touma, dans la préfecture de Pita, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Interrogé dans la matinée de ce samedi, 21 octobre 2017 par Guineematin.com, le président du district de Boulléré, Alpha Hassane Bah a déclaré que le feu se déclare partout où les victimes déposent leurs effets.

« Dans mon district, il y a eu 8 cases qui ont été réduites en cendre, à Bourouwal, dans le district de Doukki, 25 cases ont pris feu et à Doukki Centre, 2 cases. On ne connait pas l’origine des flammes. Tout ce que nous voyons c’est le feu qui apparait sur les toits des cases et si les victimes cris au secours, cela active davantage les flammes. Si les victimes déplacent leurs biens pour les ramener dans une autre case, cet endroit aussi prend feu automatiquement. C’est vraiment mystérieux », a expliqué le chef du district Boulléré.

Actuellement, tous les sinistrés de ces districts (Boulléré et Doukki) qui ont tout perdu dans ces flammes vivent à la belle étoile et attendent de l’assistance auprès des personnes de bonnes volontés.

Déjà, les autorités préfectorales de Pita ont été informées de la situation. Les ressortissants de Doghol-Touma, résidant à Conakry et ailleurs ont aussi été alertés. « Mais, pour le moment, aucune assistance matérielle ou financière n’est parvenue au sinistrés » rassure Alpha Hassana Bah, président du district Boulléré.

Aux dernières nouvelles, le feu continue de ravager les concessions, car le dernier cas en date remonte à ce vendredi, 20 octobre 2017, avec l’incendie d’une autre case à Boulléré.

Une importante rencontre est prévue le mercredi, 25 octobre 2017, en vue de dispositions urgentes à prendre face à ce sinistre et faire, certes, des sacrifices pour que ce feu mystérieux s’éteigne pour de bon.

Il faut rappeler que dans les années antérieures, un pareil sinistre avait touché la localité de Tangan, dans la préfecture de Pita, faisant d’énormes dégâts matériels.

De Labé, Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com