Dr. Sultan

J’avais à peine 13 ans lorsque, par pur hasard, j’ai rencontré Dr Sultan, alors Patron de l’inspection médicale scolaire. Tout commence à l’hôpital Donka, où le chirurgien en chef venait de diagnostiquer une appendicite chronique après des examens auxquels il m’avait soumis.

Il décida de me faire subir une intervention chirurgicale d’urgence.

J’ai dû alerter mon oncle chez qui j’étais en vacances, lui aussi médecin Dr Aliou Diallo.

Toute affaire cessante, il me conduisît dans les locaux de l’inspection située tout près du lycée 2 Octobre.

Devant nous se dresse un homme de taille moyenne, charmant et arborant un large sourire.

Et Dr. Sultan de demander à mon oncle : que puis-je faire pour toi, mon cher Aliou ?

Mon oncle lui révéla les raisons de notre visite.

Première réaction surprenante pour moi : Dr Sultan, après avoir palpé mon ventre, met en doute le diagnostic posé par les médecins de Donka.

Il décida que l’intervention n’aurait pas lieu.

Je retourne à Mamou quelques jours après.

Il avait, sans doute, raison car à date mon appendice n’a toujours pas été touché.

Je ne l’ai revu que bien des années après, devenu journaliste à la radiotélévision nationale. C’était à la place des martyrs à l’occasion de la célébration de la fête nationale.

Il m’approcha et me révéla l’admiration qu’il avait pour le journaliste que je suis. Ce fut une occasion toute rêvée pour moi de lui rappeler mon histoire d’appendicite. Il se mît à rire.

Et depuis, toutes les fois que nous nous sommes vus, il m’a encouragé.

Lorsqu’en 2000 j’ai démissionné de mes fonctions de directeur général de l’office de la radiotélévision guinéenne ORTG, il m’a appelé au téléphone, certes pour me signifier son désaccord, mais surtout pour me prodiguer des conseils. Il me recommanda de bien gérer mon acte.

Et quand, cinq ans après, j’ai été nommé président du CNC, il m’a dit : ta patience et ta sagesse ont payé.

Avec la mort, à 102 ans, du Doyen Gabriel Sultan disparaît une icône de la médecine africaine et un témoin privilégié de l’histoire de notre pays.

Autant il s’est éloigné de la « marmite politique» ,autant il a consacré sa vie aux causes humanitaires.

Dr Sultan,dormez en paix ! La Guinée est fière de vous et de vos œuvres immortelles.

Amen !

 

Facebook Comments

Guineematin