Les mélomanes à la plage, au moment du concert

Les mélomanes à la plage, au moment du concert

Après les explications hier de de l’organisateur (de ce spectacle du 29 juillet 2014 à Rogbané), Abdoulaye Mbaye, disant notamment avoir demandé la sécurisation de l’évènement par la gendarmerie qui a perçu 600 mille GNF, c’est au tour de Seydouba Camara d’accabler les hommes du général Ibrahima Baldé, la gendarmerie nationale. 

Responsable de la société « Belge Agency Sécurité », qui a assuré la sécurité et le contrôle des billets, ce 29 juillet 2014, Seydouba Camara estime que sa structure a convenablement joué son rôle. « A la fin de l’évènement, nous avons sécurisé les artistes pour les faire sortir. Et, le reste revenais à la gendarmerie. C’est comme ça que nous avons l’habitude de travailler avec eux. », a notamment expliqué Seydouba, ajoutant que son agence avait déployé 50 agents de sécurité ce jour à la plage.

A rappeler que c’est l’administrateur de la plage, Mohamed Lamine Sylla qui a été le premier à être appelé à la barre ce mardi 23 décembre 2014, dans ce dossier de drame de Rogbané où 34 jeunes guinéens ont perdu la vie au lendemain de la fête du Ramadan.

Le procès, qui était suspendu à 13 heures 30, a repris il y a quelques minutes (14 heures 20 minutes) à la Cour d’Appel de Conakry où le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara et le président de la délégation spéciale de Ratoma, Sékou Batouta Camara sont parmi les prévenus. Après les questions du procureur, Sidy Souleymane Ndiaye et celles de la partie civile, ce sont les avocats de la défense qui interrogent Seydouba Camara, depuis la reprise.

A suivre !

Yacine Sylla et Abdoulaye Oumou sont dans la salle d’audience pour Guineematin.com 

Facebook Comments