Les prévenus sur le drame de RogbanéComme annoncé la semaine dernière, le procès sur le drame de Rogbané- délocalisé dans la salle d’audience de la cour d’appel de Conakry- a commencé, ce lundi 22 décembre 2014, un peu avant 11 heures TU, rapporte l’envoyée spéciale de Guineematin.com à ce procès, Yacine Sylla.

Présidé par monsieur Mangadouba Sow avec monsieur Sidy Souleymane  N’diaye comme procureur, ce procès doit faire la lumière et situer les responsabilités sur le drame enregistré le 29 juillet dernier, lendemain de la fête de Tabaski, et qui a emporté au moins 34 de nos jeunes compatriotes venus à un concert.

Invité le premier à s’expliquer sur son rôle et sa responsabilité (qu’il a assumé ou pas) en tant que directeur général de l’Agence guinéenne des spectacles (AGS), Malick Kébé a reconnu n’avoir pas eu de réponse du gouvernorat et dit, pour sa part, n’avoir pas non plus autorisé le spectacle de ce 29 juilet 2014.

Pour sa part, Abdoulaye Mbaye de Mœurs Libre Prod, la structure organisatrice de ce spectacle dit le contraire. Selon le jeune promoteur culturel, il y a bel et bien eu une autorisation de l’agence guinéenne des spectacles, mais également une demande de sécurisation envoyée à l’escadron de la gendarmerie de Hamdallaye avec 600 000 francs guinéens.

A rappeler que le gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara, le président de la délégation spéciale de Ratoma, Sékou Batouta Camara et toutes les personnes convoquées dans ce dossier étaient au tribunal…

Yacine Sylla reviendra largement sur ce procès dans les heures qui suivent 

Commentaires