La préfecture maritime, relevant du ministère de la défense, a conféré ce lundi 28 août 2017, avec l’ambassadrice de la Sierra Léone en Guinée. La démarche visait à échanger sur les corps des victimes du glissement de terrain en Sierra Léone, récemment découverts en Guinée, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le glissement de terrain survenu en Sierra Léone, le 13 août 2017, a fait des centaines de morts et de nombreux portés disparus. Depuis un certain temps, des corps des victimes de cette tragédie sont entrain d’être découverts sur les côtes guinéennes.

Au cours de la rencontre de ce lundi, monsieur Fodédjan Kéita, le préfet maritime adjoint, a expliqué à l’ambassadrice de la Sierra Léone, madame Mabinty Dramé, les démarches entreprises par son service dès les premières découvertes. « Nous avons mis sur pieds une cellule de crise quand les corps ont été retrouvés. Les moyens ont été mis à notre disposition pour nous permettre de sillonner toutes les côtes guinéennes pour découvrir les tombes des victimes afin de les identifier. Nous avons été à Kaback, dans Forécariah puis à Boulbinet, ici à Conakry. Après, nous sommes partis à Boussoura puis à Matam, derrière Petit Moscou. De là-bas, nous allés à Dabondy. Le vendredi soir, nous avons lancé trois vedettes en mer pour rechercher sur le littoral si des corps ne sont pas quelque part. On a finalement rien vu », a expliqué monsieur Kéita.

Pour ce qui est du bilan, la préfecture maritime dira qu’il a été retrouvé « douze (12) victimes de sexe masculin, six (6) de sexe féminin et une (1) victime décomposée, dont on n’a pas pu déterminer si c’était un homme ou une femme. Ce qui fait un total de 19 victimes », a-t-on précisé.

Selon nos informations, il a été découvert quatre (4) personnes à Boulbinet ; une (1) personne à Boussoura ; une (1) victime à Matam, derrière Petit Moscou ; une (1) victime à Dabondy ; trois (3) victimes à Kaback, dans Forécariah ; huit (8) victimes à Koba, dans l’ile Kitikata et Donmeya, dans Boffa. La 19ème victime dont on n’a pu déterminer le sexe, a été aussi découverte à Koba.

L’ambassadrice de la Sierra Léone, madame Mabinty Dramé a exprimé sa satisfaction devant les actions menées par les autorités guinéennes pour voler au secours de son pays. Elle a rappelé le déplacement effectué sur les lieux du drame à Freetown par le président Alpha condé. Madame Mabinty Dramé a souhaité que désormais, tous les pays membres de la Mano River Union se donnent les mains pour pouvoir faire à d’éventuelles catastrophes.

Selon monsieur Fodédjan Kéita, le préfet maritime adjoint, la découverte en Guinée des corps des victimes de ce glissement de terrain ne comporte aucun risque sanitaire, surtout que la Croix Rouge Guinéenne et le CICR ont été associés à toutes les actions menées sur le terrain.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628 17 99 17

Facebook Comments