Le pont Soumba de la commune rurale de Khorirah, située à seulement 12 km du Chef-lieu de la préfecture de Dubréka, sur la nationale Conakry-Boffa, constitue aujourd’hui un danger permanent pour les usagers, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Il s’agit d’un ouvrage de franchissement très étroit caractérisé par l’existence de plusieurs trous béants sur le planché, en plus des gardes fous qui ont cédé, suite à des multiples accidents de la circulation survenus dans le pont.
Le dernier cas en date est celui du mercredi, 13 juin 2017 lorsqu’aux environs de 6 heures du matin un camion benne immatriculé RC 9595 M et remplit de sable s’est renversé dans le fleuve, faisant des blessés légers (le chauffeur et son apprentis) et des dégâts matériels importants.

Ce véhicule est toujours dans l’eau, pendant que le pont continue de se remplir en cette saison hivernale.
En cas de problème aujourd’hui, le lit du fleuve n’offre aucune possibilité de déviation pour les usagers qui sont actuellement confrontés à des embouteillages réguliers à cause du mauvais état de ce pont. Il est donc grand temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

De Dubréka, Bourhane Saïf Deen Camara pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Guineematin