Une femme victime de pillage

Une femme victime de pillage

Après la publication faite par votre quotidien guineematin.com, en écrit et en son, de la sortie du ministre en chargé des Guinéens de l’étranger, Sanoussi Bantama Sow, au siège  du parti au pouvoir avant-hier, samedi, sur le refus catégorique du gouvernement de dédommager les victimes des pillages, les commerçants ne se sont pas faits prier pour réagir. Au siège du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), les mines étaient serrées, le ton grave et tranchant contre cet impétueux ministre, a constaté Guineematin.con, ce lundi 21 juillet 2014.

Nous vous proposons c-dessous, les réactions audio du président du GOHA, Chérif Abdallah et de quelques victimes rencontrées ce lundi au siège du groupe organisé des Hommes d’Affaires de Guinée

  •  « Bantama Sow ne sera plus reçu à l’extérieur », annonce Chérif Abdallah, président du GOHA :

  • « Il (ndlr : le ministre Bantama Sow) ment, c’est un est menteur… », réagit Fatoumata Sangaré :

  • « Les propos tenus par Bantama Sow sont illégaux », dit Adrien Gopou Adrien Zomy :

  1. « C’est impossible qu’on refuse de nous dédommager. Nous avons tout perdu. Il (ndlr : le ministre Bantama Sow) sait lui-même qu’il ment. Ça ne se passera jamais comme ça ! », avertit Kadiatou Barry :

  • Abdoul Gadiry Camara : « Nous allons demander une grève » ;

Commentaires