Ville de Labé, capitale de la région administrative de Labé, Moyenne Guinée, FoutaLes autorités sanitaires de Labé ont recensés à ce jours 52 personnes <<contacts>> dont trois autres malades suspectés de développer la maladie hémorragique à virus Ebola à Sambayaabhé, secteur de la commune rurale de Popodara dans la préfecture de Labé, a appris le correspondant de Guineematin.com d’une source officielle.

Selon le Directeur Régional de la Santé, Dr Mamadou Houdy DIALLO, les superviseurs de l’OMS qui ont été dépêchés dans le village le dimanche 21 décembre dernier ont retrouvé un couple et son enfant venus aussi de Conakry  qui ont commencé à développer la maladie. La femme qui est décédée à Conakry, son mari et sa mère habitaient le même bâtiment à Gomboyah avec le couple retrouvé hier à Sambayaabhé.
Les autorités sanitaires de Labé prennent actuellement des dispositions pour l’évacuation de ces trois autres malades au Centre de Traitement Ebola de Forécariah.

Par ailleurs, l’équipe OMS a réussi à identifier sur le terrain 48 cas contacts. Identification facilitée par le témoignage de Mme Fatoumata Bailo DIALLO admise depuis dimanche matin au Centre de Traitement Ebola de Donka. Témoignage portant sur les conditions d’accueil au centre de traitement Ebola sur les antennes de la Radio Espace FOUTAH. Depuis que cette dame a fait cette déclaration sur les antennes de la radio, de nombreuses personnes entrées en contact avec les malades dépistés se sont présentées aux autorités sanitaires de Labé.
Une autre dame <<contact>> s’est présentée ce lundi matin à l’équipe OMS à la Direction Régionale de la Santé de Labé. Ce qui porte à 52 personnes <<contacts > > recensés à ce jours à Labé.

Dans le cadre des mesures de riposte, les autorités préfectorales ont déjà ordonné la fermeture des trois marchés hebdomadaires de Popodara, Diary et Kouramangui contre l’avis des techniciens de la santé qui estiment que la contamination ne se fait pas sur les places publiques mais à la maison en rendant visite à des personnes déjà contaminées au moment où elles développent la maladie.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Commentaires