Virus EbolaLa fièvre hémorragique à virus Ebola continue de s’accélérer, avec près de 40% du total des cas survenus dans les 21 derniers jours. En date du 30 Août, il y a eu 3 469 cas et 1 836 morts en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et au Nigéria, a appris Guineematin.com d’une source proche de l’OMS. Le taux de létalité dans les pays touchés est estimé entre 60% et 70%. Le fait que les données soient inférieures en Sierra Leone est très probablement dû à la sous-déclaration, indique l’organisation mondiale de la santé.L’épidémie a touché un nombre sans précédent de personnel médical. Selon les données de l’OMS, plus de 240 travailleurs de la santé qui travaillent en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone ont développé la maladie avec « plus de 120 » médecins qui ont succombé à l’épidémie. L’organisation mondiale de la santé a déclaré l’épidémie ‘’une urgence de santé publique de portée internationale’’ (USPI) et a appelé à une action internationale coordonnée. L’épidémie d’Ebola est sans précédent en termes d’échelle et de couverture géographique. Le grand nombre de cas en milieu urbain, péri-urbaines et rurales rend l’épidémie difficile à contenir. L’épidémie se révèle également d’avoir une sécurité économique, l’impact plus large des moyens de subsistance à tous les pays touchés et la région Afrique de l’Ouest dans son ensemble. Une approche multidimensionnelle et multisectorielle est nécessaire pour contenir l’épidémie et de stabiliser les zones touchées.

Guineematin.com vous propose ci-dessous le lien sur l’intégralité de la situation et de l’analyse de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Afrique de l’Ouest :
La situation et l’analyse de la présence de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Afrique de l’Ouest

 

Facebook Comments