manifL’émeute semble s’estomper cet après-midi, dit-on à Guineematin.com, après une journée ‘’chaude’’ ! Contrairement, aux rumeurs qui avaient commencé à circuler, le préfet de Forékariah serait toujours sur place et les manifestations ont baissé d’intensité.

Selon nos informations, tout aurait commencé au quartier Madina, après le décès d’une vieille qui serait malade depuis 3 à 4 ans. Dans la famille mortuaire, la surprise a été grande de voir les autorités débarquer avec des agents de la croix rouge après ce décès que tous prennent comme naturel. Mais, ce qui aurait de plus frustré les Forécariah, notamment les jeunes qui étaient dans la rue, serait la manière des agents de manipuler le corps de la vieille respectée et honorée !

A en croire nos informateurs, les jeunes sont sortis protester durant des heures ce mardi 23 septembre et la gendarmerie a dû utiliser du gaz lacrymogène pour les contraindre à quitter la rue…

Moralité : Au même moment où on sensibilise les populations d’accepter qu’il y a bel et bien Ebola chez nous, peut-être qu’on parviendrait aussi à calmer le jeu en conseillant aussi les agents de la croix rouge d’humaniser un peu plus leurs interventions dans les familles mortuaires qui ont souvent du mal à accepter qu’un malade de longues dates soit considéré comme mort d’Ebola…

Nouhou Baldé

Facebook Comments