IMG_20140829_160931Depuis les échauffourées qui ont conduit à la débandade générale hier, mardi, dans la sous-préfecture de Wômè, six personnes restent toujours introuvables, a appris Guineematin.com auprès de nos contacts à N’zérékoré.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, depuis ‘’l’attaque’’ de Wômè, six (6) personnes sont toujours portées disparues ! Ce sont :

  • Docteur Ibrahima Fernandez, Directeur préfectoral de la Santé de N’zérékoré ;
  • Docteur Barry, Directeur général adjoint de l’hôpital, Dr. Barry ;
  • Pasteur Kolié, Directeur d’une clinique privée située à Zao ;
  • Facely Camara, journaliste à Liberté N’zaly Fm ;
  • Molou Chérif, journaliste de la radio rurale de N’zérékoré
  • Et, Sidiki Sidibé, journaliste de la radio rurale de N’zéréoré

A rappeler que c’est à l’occasion d’une mission de sensibilisation contre la fièvre hémorragique à virus Ebola qu’une rumeur sur une pulvérisation d’un village aurait déchaîné la population locale qui aurait attaqué la délégation.

La garde rapprochée du gouverneur et du préfet ayant été vaincue par les manifestants, les « sensibilisateurs » auraient « utilisé » le terrain pour sauver leurs vies…

Mais, contrairement aux doutes qui existaient sur le cas des autorités locales, le gouverneur et le préfet sont bel et bien revenus à N’zérékoré ville, ainsi que les membres des équipes de médecins sans frontières et autres ONG.

 

Facebook Comments