Le lundi 7 juillet 2014, les membres du fond de Développement social ont tenu leur première session ordinaire dans un réceptif hôtelier de la place, a constaté Guineematin.com. Une rencontre  qui se situe dans le cadre d’élection du son bureau.

La cérémonie a regroupée quelques membres des différents départements ministériels, sous la présidence du Ministre de l’Action Social et de l’Enfance, Mme Sanaba Kaba.

A l’entame,   Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Social et de l’Enfance a indiquée que, comme tout conseil d’administration, ce bureau est un élément déconcentré, de rigueur et de persévérance : « Donc si nous voulons des résultats, il faut des bons administrateurs pour qu’au moment opportun, ces administrateur disent à la direction stop !  Ce n’est pas comme sa que sa se fait. Surtout que c’est pour un fond spécifique, le fond destiné aux personnes vulnérables », précise le ministre.

S’agissant de la provenance des membres du bureau, elle a ajoutée que ceux-ci viennent des départements techniques tels que les Finances, le Commerce, le Budget, la société civile : « Ces ministères   et la société civile ont mis à notre disposition des cadres vraiment avérés pour que le fond ne jouisse d’aucune ambigüité et que les bénéficiaires rentrent en possession de leur dû sans difficulté. »

Pour Sanaba Kaba, ce conseil d’administration du fond de développement social, répond  à l’engagement du Président de la République, qui met les couches vulnérables au centre de ses préoccupations.

Pour sa part, M. Mamadou Saliou Sow, conseiller juridique du ministre du commerce, élu comme vice-président  du conseil d’administration du fond de développement social et de la solidarité qu’il s’agit d’aller vers les plus vulnérables, les plus démunis de la société : « Ce bureau est installé pour faciliter le transfert des ressources aux bénéficiaires, c’est notre rôle et nous nous emploierons à le faire », a-t- il indiqué.
pour sa part, la Présidente Hadja Fatoumata Nabé n’a pas manquée de rassurer sur la disponibilité de son équipe pour l’application de la loi organique relative aux lois de finance et l’élaboration des manuels de procédure pour qu’il ait une bonne gestion et pour être dans le cadre des trois ‘’E’’ l’Economie, l’Efficacité et l’Efficience.

F. Yacine Sylla 

Facebook Comments