Une famille de Bodjé, Dalaba, victime d'un cours circuit « Les blessés sont à l’hôpital de Coyah. Les corps des défunts sont complètement calcinés. La nourrice a d’ailleurs son enfant collé sur elle, personne ne peut enlever ça… », rapporte à Guineematin.com, un des voisins des victimes.

Selon Abdoulaye Barry, les victimes sont de la même famille, originaire de Bodjé, préfecture de Dalaba : le mari, sa femme, son enfant et un troisième membre de la même famille ont péri dans l’incendie de leur habitation, la nuit du samedi au dimanche 28 décembre 2014.

Les témoins parlent, à Gombonyah, de court-circuit. Instable, le courant aurait fait un aller-retour avant d’incendier la maison d’habitation. « C’est la femme qui a crié au secours. Les voisins ont réussi à faire un trou au bas de la fenêtre. C’est ce qui a permis de sauver les quatre personnes qui sont hospitalisées. Et, les quatre autres n’ont malheureusement pas pu sortir. Leurs corps ont été complètement calcinés », a dit monsieur Barry, au téléphone de Guineematin.com

Très souvent, les variations d’électricités créent des dégâts énormes. Et, même quand ça ôte des vies, il n’y a souvent aucune enquête, donc aucune poursuite ! Même pas des explications officielles…

Prompte guérison aux blessés et paix à l’âme des victimes, amen !

Quelques images des dégâts :

 

Facebook Comments