Les violentes manifestations qui déroulent dans la sous préfecture de Kamsar depuis la nuit du vendredi dernier ont commencé à prendre une autre tournure dans la journée de ce mercredi, 20 septembre 2017, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kamsar.

En grand nombre, les femmes viennent de remplacer les jeunes qui avaient jusque-là le contrôle de la route nationale menant vers la sous-préfecture de Kolaboui.

Actuellement, la centaine de femmes, à moitié nues, occupent le carrefour de la barrière. Une négociation vien5t d’être engagée entre elles et les gendarmes. Au moment où nous écrivions ces lignes (11 heures 30′), ces manifestantes exigeaient aux autorités de leur dire la vérité sur la fourniture du courant électrique. Pour l’instant, tout se passe sans aucun incident, les gendarmes ont d’ailleurs un peu replié. Mais, on a aussi exigé au reporter de Guineematin.com de fermer sa caméra…

A suivre !

De Boke, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com