Tribunal de première instance de KindiaCe sont nos confrères des Grandes Gueules (Espace Fm) qui ont révélé l’évasion d’un présumé assassin (Aboubacar Kémoko Sylla, aux environs de 14 heures, le lundi 06 juin 2016) et surtout la grave complicité des magistrats de Kindia. Après un très émouvant reportage sur place, nos confrères des GG ont même reçu le frère de la victime au studio, à Conakry.

Et, aujourd’hui, face à la gravité de cette complicité de la justice guinéenne, via ses représentants à Kindia, le gouvernement a annoncé la suspension des deux magistrats (le juge d’instruction, Oumar Diallo et procureur général, Ansoumane Keita) et la condamnation, à deux ans de prison ferme, du garde pénitencier (Aboubacar Camara), impliqué dans cette évasion…

Ci-dessous, Guineematin.com propose l’intégralité du communiqué du Gouvernement avec nos félicitations aux confrères des Grandes Gueules pour la révélation et le suivi ce dossier…

Kindia : De la suspension de magistrats

Conakry, le 28 Septembre 2016 – Suite à l’évasion d’un détenu poursuivi pour assassinat, deux enquêtes ont été diligentées au sein du Tribunal de première instance de Kindia.

L’une dépêchée par l’inspection générale à l’encontre du magistrat instructeur et l’autre par le parquet général à l’encontre du procureur de Kindia.

Au visa de ces deux enquêtes, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux a suspendu les deux magistrats sus-indiqués et a saisi le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM).

Concernant le garde pénitencier impliqué dans cette évasion, il a été jugé et condamné à deux (2) ans de prison ferme.

Le Ministre d’Etat,

Ministre de la Justice

Garde des sceaux

Maître Cheick  SAKO

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

 

Facebook Comments

Guineematin