L’humanité a célébré la journée internationale de la jeunesse, ce samedi, 12 août 2017 . « Intelligence Écologique », une ONG évoluant dans la protection de l’environnement, a profité de cette journée pour reboiser une superficie de 200 mètres carrés dans la forêt périurbaine d’Enta, dans la commune de Matoto. Plus de cent plants ont été plantés par cette ONG de jeunes, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le président de l’ONG, Mamoudou Sow a saisi l’occasion pour décliner les objectifs d’Intelligence Écologique. « Notre ONG a pour objectif de protéger l’environnement et de maitriser les énergies renouvelables. Aujourd’hui étant la journée internationale de la jeunesse, nous nous sommes dit de faire une activité entant que jeunes. C’est pourquoi nous sommes venus dans la forêt de Enta pour faire un reboisement. C’est notre manière d’apporter notre contribution à la célébration de la journée internationale de la jeunesse dans notre pays la Guinée », a déclaré Mamoudou Sow.

Le colonel Aboubacar Oularé, conseiller de madame le ministre de l’environnement, Assiatou Baldé s’est félicité de l’action menée par Intelligence Ecologique dans la protection de l’environnement. « Nous mesurons à sa juste valeur l’action de ce matin, consistant à reboiser une partie de la forêt périurbaine d’Enta qui compte de nos jours plus de 08 hectares sur les 70 hectares initialement. Nous estimons que l’avenir d’une nation appartient aux jeunes. Il faut qu’ils s’approprient du niveau de dégradation des ressources naturelles et s’associent à la régénération. Donc, nous pouvons être fiers de cette initiative et nous les encourageons », a dit l’officier.

Du côté des autorités communales de Matoto, cette opération de reboisement est bien perçue. « Ce reboisement de la forêt d’Enta est salutaire, parce qu’il faut protéger le couvert végétal car la forêt est très importante. Elle couvre le sol, donne des plantes médicinales et attire la pluie. Rares sont ceux qui pensent apporter leur soutien à la protection de cette forêt. C’est pourquoi nous félicitons cette ONG pour son initiative », s’est réjouit Adama Kourouma, ingénieur agronome à la section des eaux et foret de Matoto.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments