Hamidou Babacar Sarr

La communauté musulmane s’apprête à célébrer la fête marquant la fin du mois de Ramadan. Cette période très animée enregistre de très nombreux embouteillages et quelques fois des accidents de la circulation. C’est pour faire face à tous ces risques que la sécurité routière a mis les bouchées doubles, en renforçant la présence de la sécurité sur le terrain, a appris Guinematin.com à travers un de ses reporters. 

Les périodes de fête à Conakry sont généralement très animées. Pour minimiser les risques d’accidents, la sécurité routière fait souvent recours à la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS).

Selon le contrôleur général Hamidou Babacar Sarr, directeur national de la sécurité routière, c’est ce même mode opératoire qui est mis en place cette année. « Comme d’habitude, nous avons un dispositif avant, pendant et après la fête. Actuellement, la sécurité routière est renforcée avec tous les autres services de sécurité, notamment les commissariats centraux et les CMIS qui sont déjà visibles sur les grands carrefours. Tout ceci vise à sécuriser les personnes et leurs biens. Après, le lendemain, on ira recevoir ceux qui sont allés à l’intérieur pour fêter pour qu’ils puissent rentrer dans les meilleures conditions », a expliqué monsieur Sarr.

Par ailleurs, le directeur national de la sécurité routière a précisé que « toute la police est mobilisée pour la circonstance. Quand vous prenez le tronçon Coyah-Km36-Kagbélen-Sonfonia, il y a des zones d’ombre et nous sommes entrain de voir comment réguler tout ça pour tout se passe normalement ».

Hamidou Babacar Sarr

A la question de savoir comment expliquer les embouteillages monstres enregistrés en ce moment à Conakry, le contrôleur général Hamidou Babacar Sarr estime que les dernières pluies y ont fortement contribué. « Avec les fortes pluies enregistrées on a assisté à des barricades et autres. Donc, dans la problématique de la circulation routière, il y a les ordures. Il y aussi, les marchands, les étalagistes, le comportement des uns et des autres… ».

Pour finir, monsieur Sarr invite les usagers de la route « à faire preuve de sérénité, à respecter strictement la réglementation, car la police est là pour apporter un appui, veiller à la sécurité des uns et des autres. Nous ne sommes pas des ennemis. Donc, aux usagers de faire preuve de courtoisie, de patience, de respect mutuel. Car, quand tu es trop pressé, tu vas faire du tort à l’autre ».

Alpha Mamadou Diallo pour guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin