Kadija DialloMadame Kadijatou Diallo est actuellement dans la capitale sénégalaise malgré elle. Voulant rejoindre sa Guinée natale, Kadija est partie et repartie à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor plusieurs fois sans succès.Au téléphone de Guineematin.com, elle livre son témoignage : « Il n’y a pas de vol pour Conakry. Les frontières sont toujours fermées. Pendant que nous parlons-là, je sors de l’aéroport. J’ai contacté les compagnies sénégalairlines, brussel airlines et même ADS, le gestionnaire de l’aéroport de Dakar pour m’informer. Partout, on m’a dit que les frontières aériennes avec la Guinée sont restent fermées.

J’ai dit que le ministère guinéen des affaires étrangères a annoncé la réouverture des frontières aériennes entre les deux pays. Mais, ils m’ont répondu qu’ils ne sont alors pas au courant ».

Par ailleurs, Guineematin.com a appris que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ne conseille à aucune compagnie de reprendre ses vols au départ et en direction d’un pays où la fièvre hémorragique Ebola n’est pas maitrisée.

Apparue dans la région forestière de la Guinée depuis huit mois maintenant, Ebola se propage en Guinée sans aucune maitrise. Il y a quelques mois, il ne restait de contacts à Conakry que dans deux familles, mais par laxisme, les autorités guinéennes ont laissé les contacts circuler et contaminer plusieurs autres personnes à Conakry et dans les autres préfectures.

 

Facebook Comments