musulmansA l’image de leurs coreligionnaires du monde, à Kouroussa, la fête de l’Aïd El Fitr s’est passée dans les règles de l’art. La veille, les fidèles musulmans ont préparé sept (7) places publiques pour cette grande fête de purification, a constaté le correspondant local de guineematin.com

C’est l’annonce de la radio nationale qui a mis fin au mois de ramadan à Kouroussa. Pour des rasions de nuage, la lune ne pouvait être observée dans les préfectures de Kouroussa, Kankan et Siguiri.

Après 29 jours de pénitence, au petit soir, les musulmans de Kouroussa avaient à l’oreille leurs postes transistors dans l’espoir d’apprendre la bonne nouvelle des autorités administratives et religieuses. Après l’annonce, c’était comme une délivrance, car le mois saint de ramadan a été caractérisé en Haute Guinée par une cherté de vie, en particulier des denrées de première nécessité, notamment le riz, la viande et autres.

Ce lundi 28 juillet 2014, jour de fête, à la place des martyrs, le grand Imam, Elhadj Baba Cissé, a, dans son sermon, prêché la nécessité de l’union et de la paix entre les Guinéens. En outre, le vénéré imam a dénoncé la corruption qui caractérise la vie en Guinée, précisément dans les milieux administratifs. À la fin de son sermon, Karamo Baba Cissé a formulé des bénédictions pour le progrès de Kouroussa et de la Guinée entière. Il a imploré le Tout Puissant Allah de bouter hors de notre pays, la fièvre hémorragique à virus Ebola qui sévit actuellement en Haute Guinée et toutes les autres maladies de cette nature.

De Kouroussa, Laye Camara pour guineematin.com

Commentaires