fêteContrairement aux années précédentes, le 56ème anniversaire de la fête nationale de l’indépendance de la Guinée n’a pas célébrée ce jeudi 02 octobre 2014, comme l’auraient souhaité les Guinéens. Et, pour cause ? La fièvre hémorragique à virus Ebola qui continue à endeuiller des familles dans le pays, s’est invitée dans la fête.

A la place des martyrs, dans la commune de Kaloum, tous les discours officiels  ont été orientés vers la maîtrise de la propagation de maladie à virus Ebola. Contrairement aux années antérieures où l’on assistait à plusieurs manifestations de joie tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

Aujourd’hui, la présence de Ebola dans le pays, ajouté aux autres difficultés qui rythment le quotidien des Guinéens, laisse la population dans une véritable psychose.

De l’avis de plusieurs observateurs, surtout de la dernière génération, nombreux sont les Guinéens qui ne savent plus ce que représente cette fête nationale, hypothéquée par des évènements douloureux ces dernières années.

L’on se rappel surtout de celle de l’année 2009 où cette précieuse fête avait été précédée par le massacre de plus 150 opposants au régime militaire du capitaine Moussa Dadis Camara ainsi que plusieurs dizaines de femmes violées en plein jour et même dans les jours qui ont suivis. Des populations qui avaient juste voulu manifester leur opposition au maintien du régime putschiste au pouvoir.

Devant une telle situation, l’on peut se demander quand est-ce que les Guinéens fêteront leur indépendance en jouissant de la richesse de leur pays ?

Mamadou Alpha Baldé

 

Facebook Comments