A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, tenue ce samedi, 23 juin 2018, le président de la séance, Dr Fodé Oussou Fofana, entouré de certains membres du bureau politique du principal parti de l’opposition, a critiqué vertement certaines mesures prises récemment par le gouvernement, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Les débats de ce samedi ont tourné essentiellement sur la décision d’interdire toute circulation les derniers samedis de chaque mois pour cause d’assainissement, sur l’interdiction des mototaxis dans la commune de Kaloum et sur les futures manifestations de l’opposition contre le « vol » des suffrages lors des élections locales du 04 février dernier.

Pour ce qui est de la mesure prise par le gouvernement et qui consacre le dernier samedi de chaque mois comme journée d’assainissement avec interdiction de toute circulation à Conakry de 6h à 11h, Dr Fodé Oussou Fofana dénonce un manque de stratégie. « Ça me fait pitié. Je me suis demandé, comment est-ce possible ? Les ordures sont à Conakry, vous n’avez aucune stratégie, vous ne vous déplacez pas pour aller à Accra ou à Lomé pour demander aux Ghanéens et aux Togolais quelle est la stratégie qu’ils ont adopté pour nettoyer leurs villes. Vous interdisez aux citoyens de circuler ce jour parce que vous voulez nettoyer la ville. Ça veut dire que le médecin ne doit pas aller travailler ? Le commerçant ou le pharmacien ne doit pas aller au boulot ? On dirait que dans ce pays il n’y a pas de secteur privé ».

Le vice-président de l’UFDG menace de ne pas se soumettre à cette mesure. « Nous attendons le dernier samedi parce que moi, je vais prendre ma voiture à 6 h 15 pour voir celui qui va m’arrêter et quel argument il va m’avancer. Vous avez nettoyé à 4 heurs du matin, les conséquences sont connues », a martelé le député.

Parlant de l’interdiction des mototaxis de circuler dans la commune de Kaloum, Dr Fodé Oussou Fofana dit que « ça me donne envie de vomir. Imaginez un fonctionnaire qui n’a pas les moyens de s’acheter une voiture, qui a une moto et qui habite à Kissosso. Il veut aller travailler à Kaloum, toi en tant que ministre tu interdis la circulation des motos à Kaloum. C’est la panique, parce que ça n’a pas de sens. Le lundi, je vais prendre une moto pour aller en ville. Les gens qui sont intelligents auraient cherché à réglementer les mototaxis, c’est tout. A la place du gouvernement, j’aurais encouragé les taxi-motos puisque ça permet aux travailleurs d’arriver à l’heure à leurs services », estime-t-il.

Par rapport au contentieux lié aux élections locales du 04 février 2018, ce proche de Cellou Dalein Diallo a indiqué que « les manifestations n’étaient que suspendues. Le président Alpha Condé a toujours l’impression qu’il est plus intelligent que tout le monde, qu’il est plus malin que nous, qu’il peut nous rouler dans la farine. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il se roule lui-même dans la farine. Puisqu’il n’y a pas de solution, puisqu’ils ne veulent pas comprendre,… nous allons recommencer les manifestations de rue. Est-ce que vous êtes prêts ? Est-ce que vous êtes engagés ? ».

Les militants, massivement mobilisés pour la circonstance, vont répondre par l’affirmative.

Alpha Mamadou Diallo pour guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin