image d’archive

Après avoir réduit considérable les admis au baccalauréat unique, le Gouvernement guinéen semble avoir trouvé un autre moyen pour amoindrir les chances des universités privées d’avoir des candidats. Désormais, les institutions d’enseignement supérieur proposent des formations payantes. Dans chacune des institutions, la possibilité est donnée de faire payer au moins cinquante étudiants à trois millions de francs guinéens par candidat.

Après lecture de cette lettre, Faya François Bourouno du PEDN a dénoncé la concurrence déloyale de l’Etat. « L’Etat crée carrément deux catégories d’étudiants (ceux qui payent et ceux qui bénéficient gratuitement de la formation universitaire). Au-delà de l’injustice flagrante, le gouvernement avait juré de la gratuité des formations universitaires pour tous les admis au Bac », dit-il avant de dénoncer « la volonté manifeste de concurrencer les universités privées. Avec le contenu de cette lettre, l’Etat devient carrément le concurrent potentiel du secteur privé. Pendant que celui qui est premier ministre était récemment chargé du Partenariat Public Privé ».

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la lettre du ministère de l’Enseignement supérieur :

LETTRE MESRS Formation-payante-dans-les-IES-publiques

Facebook Comments

Guineematin