Sanaba Kaba, ministre de l'Action sociale

Sanaba Kaba, ministre de l’Action sociale

Dans l’après midi d’hier, mercredi 26 novembre 2014, le ministère de l’Action Sociale, en partenariat avec l’UNFPA et l’institut de micro-finance Jatropha a lancé un programme de formation d’une vingtaine de groupements féminins à entrepreneuriat.

La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte du centre ‘’Be The Change Academy’’ (BTCA),  sis au quartier Kaporo, dans la commune de Ratoma, en présence de la ministre, Sanaba Kaba, du représentant du l’UNFPA, Dr Edwige Adékembi Domingo, celui du Programme Alimentaire Mondial, Françis Gbélé, le représentant de l’ONUDI, Saran Camara, ainsi que de plusieurs autres invités.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur général de la micro-finance Jatropha, Alpha Bacar Barry, a indiqué que ce programme vise à : « Soutenir la mise en œuvre de plusieurs microprojets des groupements  de femmes et filles dans les filières de production et de transformation ; le renforcement des compétences techniques, managériales et entrepreneuriales des bénéficiaires du financement, mais également la création progressive de la richesse et d’emploi pour les femmes et filles ».

Revenant sur les raisons de l’accompagnement de l’UNFPA à ce programme, madame la représentante du UNFPA, Dr Edwige Adékembi Domingo  a dit que « La première raison est que les femmes constituent  plus de 52% de la population guinéenne. Parmi ce pourcentage, très peu ont accès aux moyens. La seconde raison, c’est que nous travaillons dans le cadre de la consolidation de la paix. La femme, elle-même elle est paix. Lorsqu’elle s’engage pour la paix, elle fait en sorte que la paix rayonne autour d’elle. Mais, on ne vit pas seulement de paix, on doit accompagner les femmes par rapport aux activités génératrices de revenu pour leur accorder une certaine autonomie financière. Il a été démontré que lorsque la femme génère des revenus grâce à ses activités, ce sont les membres de la famille et de la communauté qui en bénéficient. C’est la raison pour laquelle nous accompagnons cette initiative », a-t-elle expliqué.

Quant à la ministre Sanaba Kaba, est allée en détail sur le principal objectif visé par ce projet : « l’objectif de ce projet, c’est de permettre aux femmes de se prendre en charge. Initier les femmes à devenir autonome. Le projet commencera par la formation qui est indispensable pour la gestion d’une entreprise. Les femmes vont suivre la formation et après cette formation, il y aura la création d’activités pour elles avec tout le contour y afférent. Ensuite, nous allons faire le financement, la supervision de l’exercice de l’activité pour permettre aux femmes d’avoir des revenus leur permettant de se prendre en charge », a soutenu la ministre Kaba.

A rappeler que ce programme de formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan prioritaire de consolidation de la paix en Guinée à travers le programme national d’emploi spécifique pour les filles et femmes vulnérables à risque de conflits. Ces formations se dérouleront dans les villes de Dubréka, Kankan, Kindia, Dalaba et Conakry ; et, elles accueilleront près d’une centaine de participantes issues de groupements féminins.

Mamadou Alpha Baldé

 

Facebook Comments