arrivéede François HollandeEn route actuellement de Donka, les présidents français et guinéen  sont dans la même voiture !  « La voiture n’est pas décapotable ! Mais, ils baissent les vitres pour saluer les gens », commente le journaliste de la radio nationale. « Je ne sais pas c’est quoi la cause, mais, l’ambiance n’est pas comme lors de la visite du roi du Maroc », dit l’envoyée spéciale de Guineematin.com, qui dit avoir appris cela de plusieurs personnes à l’aéroport. 

Des mesures particulièrement strictes sont prises à l’aéroport, à Donka et au palais des Nations où la grande salle se remplie peu à peu de personnalités invitées…

A la Casse, lieu majoritairement dominé par des militants du président Condé, le journaliste de la RTG, Mory Kaba donne la parole à un citoyen pour ses impressions. Mais, le directeur de la radio, Kaba Condé, n’a pas aimé et a voulu corrigé l’affirmation du cet intervenant. « Vous savez, Kaba Condé que c’est un citoyen. Ce qu’on peut, c’est de l’écouter et continuer notre reportage… », réagit le reporter…

Des voix qui crient leur joie sont diffusées à la RTG. « Vous suivez en fond sonore ? Les populations guinéennes sont très hospitalières… », commentait un reporter de la radio nationale du côté de Madina. Mais, le studio ne suivait pas, même quand le journaliste a demandé de donner la parole à un autre : « allô le studio ! Allô le studio ! », insistait-il avant une pub…

Le président Hollande, premier président occidental à visiter la Guinée en cette période de la grave maladie à fièvre Ebola est acclamé comme un sauveur contre cette épidémie.

« Hadja Fanta Sow, raclez bien la gorge… », conseille le directeur de la radio, annonçant l’arrivée imminente du cortège présidentiel à Donka…

Facebook Comments