FriaLe dossier des 80 millions de francs guinéens offerts par l’opérateur économique Diallo Galayah aux personnes vulnérables de Fria continue de diviser les autorités préfectorales et les principaux bénéficiaires qui dénoncent la façon dont le montant a été partagé dans la cité des alumines, relevant de la Région Administrative (RA) de Boké, en Basse Guinée, a appris Guineematin.com d’une source locale.

Selon un animateur la radio privée locale ‘’La Voix de Fria’’, cette crise autour de cette enveloppe entre autorités préfectorales et les personnes vulnérables perdurent depuis plus de 8 mois et le porte-parole des personnes handicapées de Fria, Modi Sory fustigent la façon dont ce montant a été partagé : « le montant octroyé n’a pas profité aux vrais bénéficiaires ». Ce qui a suscité le mécontentement au sein de cette couche sociale fragile.

Si jamais rien n’est fait, les intéressés entendent réagir très prochainement pour dénoncer et crier au détournement.

Interpellé sur la question, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Fria, Naby Camara a refusé de s’exprimer sur ce qui est qualifié dans la cité des alumines de présumé détournement de la honte.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Guineematin