Ministère de la Santé, contrôle d'EbolaC’est une femme venue de Kindia qui a rendu l’âme avant-hier, lundi 15 décembre 2014, dans une clinique de la place. Le cas, prélevé, a été confirmé hier, mardi, selon la Direction préfectorale de la Santé. Une réunion de crise se tient maintenant à la Préfecture pour définir la stratégie à prendre.

Il faut noter que cette femme, avant de rendre l’âme, a reçu les salutations de plusieurs personnes à l’occasion du décès de deux de ses enfants. Par ailleurs, un infirmier lui a placé un sérum à domicile.

Selon certaines informations, les médecins de la clinique l’auraient consulté sans trop de protection, n’imaginant pas avoir en face un cas d’Ebola. Ce qui augmente les risques, en tout cas, les inquiétudes…

De fria, Alhassane Sidibé pour Guineematin.com

Facebook Comments