A la veille de l’ouverture de la campagne pour les élections locales du 04 février prochain, la commission électorale communale indépendante de Matoto a organisé une réunion de concertation le mercredi dernier, 17 janvier 2018, avec les candidats. L’objectif de cette rencontre visait à s’entendre sur un bon déroulement de la campagne électorale, notamment l’occupation des espaces publics et autres, a appris un reporter de Guineematin.com du président de la CECI.

Selon Moussa Sangaré, le président de la commission électorale communale indépendante (CECI) de Matoto, cette réunion a permis de définir les lieux et les jours pour les 17 listes engagées pour la conquête de la commune de Matoto.

« Il était un peu difficile de laisser 17 groupes faire la campagne en même temps dans une commune. Pour éviter qu’il y ait des dérapages, nous avons jugé nécessaire avec les autorités communales de diviser la commune en cinq, en tenant compte bien sûr des stades. Notamment, le stade de Dabompa, de Sangoyah, le stade Kabinet Kouyaté, le stade de Yimbaya et le stade de Gbessia. Donc, nous avons 14 jours à peu près qu’on a pris dans les 15 jours. On a multiplié les 14 jours par le nombre de candidats », a indiqué Moussa Sangaré.

Après la problématique de la campagne électorale, la CECI a également partagé sa préoccupation sur la formation des accesseurs dans les bureaux de vote.

« Les accesseurs et les autres membres du bureau de vote seront fermés en même temps. Nous avons eu un planning de formation de la CENI. À Matoto, nous avons 959 bureaux de vote. Et, si vous multipliez ça par cinq, on a plus de 4 000 personnes à former. Donc, la CENI a jugé nécessaire de faire par groupe : 20 groupes pédagogiques de 240 bureaux de vote, ce qui fait 1 200 personnes », a ajout é le président de la CECI.

Enfin, jurant que la CECI de Matoto est totalement prête, Moussa Sangaré espère que les candidats feront passer des messages citoyens lors des campagnes pour éviter tout affrontement sur le terrain.

Entretien réalisé par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments