Les greffiers ont manqué à l’appel ce vendredi 22 septembre 2017 au TPI de Kaloum. Les trois (3) affaires inscrites au rôle de l’audience correctionnelle ont été finalement renvoyées pour la semaine prochaine. Au grand dam des prévenus et de leur avocat, visiblement déçus, a constaté sur place Guineematin.com, à traves un de ses reporters.

L’avocat des prévenus, maitre Sékou Aly Soumah, n’a pu dissimuler sa déception alors que la juge, madame Madeleine Grovogui et le Procureur Abdoulaye Israël Kpogomou étaient déjà prêts à rallier la salle d’audience du tribunal de Kaloum. Mais, la greffière du jour, Maitre Doussougbé Mara, était tout simplement absente du tribunal, tout comme ses autres collègues.

Interrogé par notre reporter, l’avocat des prévenus (Ousmane Konté et Fodé Bangaly Soumah), n’a pu s’exprimer, visiblement dépassé. Ses clients, poursuivis pour escroquerie et complicité, sont repartis menottés à la maison centrale où ils séjournent depuis le 11 mai 2017.

Selon nos informations, « les greffiers sont allés rendre visite à la femme du procureur, monsieur Aboubacar Sylla, qui est revenue de la Mecque », a dit une source bien informée.

A la question de savoir si les greffiers n’avaient pas été avisés par rapport à l’audience correctionnelle de ce vendredi, notre interlocuteur répond : « bon, bon, bon je ne pense pas. Vous savez, il n’y avait aujourd’hui que juste deux petits dossiers », a voulu se justifier notre source.

L’avocat des deux prévenus est sorti de tribunal, en ruminant sa colère, impuissant de voir ses clients repartir en prison, menottés et marchant côte à côte.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17