Les rapports de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives Guinée (ITIE) pour 2014-2015 ont été officiellement présentés ce mercredi 19 avril 2017, dans un réceptif hôtelier, en présence du Premier ministre, Mamady Youla. La cérémonie a connu la participation des représentants des sociétés minières ainsi que plusieurs structures et membres du comité de pilotage de l’ITIE, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans son discours d’ouverture, le président du comité de pilotage de l’ITIE, Sadou Nimaga, a dit que la production, la publication et la dissémination, des rapports ITIE-Guinée constituent des exigences fondamentales de la norme ITIE. Il a fait comprendre que les rapports sont faits pour susciter les débats car, dit-il, même si les deux exercices, à savoir la production et la publication sont nécessaires, elles ne sont pas suffisantes.

« Les rapports sont faits pour susciter les débats au niveau d’un large public. Ils constituent un outil au service de l’Etat et du citoyen. La présentation de ces rapports constitue le départ de tout un processus d’information et de sensibilisation. Une caravane comprenant les représentants des trois partis prenantes, à savoir l’administration publique, les sociétés minière et la société civile, devra sillonner bientôt l’intérieur du pays pour porter l’information au niveau des citoyens guinéens à la base », a-t-il fait observer.

Prenant la parole, le ministre des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, a tout d’abord rappelé les montants qui ressortent de l’examen des deux rapports. «Il ressort de l’examen des deux rapports, que les montants déclarés en 2014 sont de l’ordre de 1956 milliards de francs guinéens, soit 279 millions de dollars. En en 2015, de l’ordre de 2 192 milliards de francs guinéens, soit 293 millions de dollars », a-t-il précisé.

Au regard de ces chiffres, dit le ministre, des efforts doivent être fournis pour accroître ces montants qui ne reflètent pas le potentiel du secteur minier guinéen. « Ces chiffres nous interpellent non seulement par rapport au niveau du revenu, mais aussi par rapport aux sources des revenus qui ne portent fondamentalement que sur deux substances : la bauxite et l’or. C’est pour cela que la question de la diversification de notre production est une priorité pour le gouvernement », a-t-il lancé.

Pour sa part, Mamady Youla, en sa qualité du président du conseil de supervision de l’ITIE, a salué la démarche de cette structure. « C’est un réel plaisir pour moi de présider la cérémonie officielle de présentation des rapports portant sur les payements effectués par les sociétés minières et les revenus perçus par l’Etat à travers ses régies financières pour les exercices 2014-2015. Grace à l’engagement politique du président de la République et aux efforts de l’administration publique, des sociétés minières, de la société civiles ainsi qu’à l’appui de nos partenaires techniques et financiers, la République de Guinée est devenue pays conforme en juillet 2014 lors de la réunion du conseil d’administration de l’ITIE tenue à Mexico », a rappelé le premier ministre.

Saïdou Hady Diallo pour Guinéematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227