jeunesLe Forum de la Jeunesse Panafricaine a organisé, hier vendredi 26 août 2016, une conférence-débat à l’université général Lansana Conté de Sonfonia, portant sur le thème  » Comment surmonter les échecs de entrepreneuriat ? », a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Cette rencontre d’échanges,  animée par Amadou Oury Bah, directeur de  » Intello Groupe Négoce « , vise à encourager les jeunes à s’auto-employer. La rencontre, qui a réunie des acteurs de l’administration et des représentants des partis politiques,  doit inciter les jeunes, pour la plupart au chômage, à croire en leur capacité en créant leurs propres entreprises.

Dans son discours, la directrice de la bibliothèque américaine s’est dite heureuse d’abriter une conférence s’inscrivant dans le cadre de la vulgarisation de l’entreprenariat.

Hassatou Diallo, jeunesPour sa part, Hassatou Diallo, vice-présidente du Forum de la Jeunesse Panafricaine, a dit que le leitmotiv de l’ONG est de se battre pour la réussite de la jeunesse africaine en général, et celle de la Guinée en particulier. « L’idée de cette conférence-débat est venue d’une autre conférence qu’on avait organisée sur l’impact de l’immigration clandestine. C’est là qu’on a fait comprendre aux jeunes qu’il ne s’agit pas seulement d’aller en Occident pour réussir, mais on peut rester en Afrique pour réussir. Donc, à partir de là, on s’est dit qu’il fallait proposer aux jeunes des stratégies par lesquelles il faut passer pour y arriver », a-t-elle expliqué.

Ainsi, pour pouvoir mieux véhiculer le message, l’ONG a fait appel à des jeunes modèles qui sont parvenus à créer leur propre entreprise ou qui ont brillé dans leur secteur déterminé. C’est notamment le cas du conférencier Amadou Bah, connu sous le nom de « Intello », qui est un produit de l’université guinéenne, diplômé en Economie. «J’ai reçu la proposition de l’ONG le Forum de la jeunesse panafricaine, j’ai accepté d’être conférencier en tant que jeune entrepreneur. Je pense qu’il ya beaucoup d’opportunités dans ce pays. Ces opportunités se trouvent dans la décision. Quand on est décidé, on essaye de trouver les moyens, pour atteindre les objectifs », a t-il expliqué.

Amadou Oury Bah, IntelloPour le Directeur du groupe  » Intello Groupe Négoce « , Amadou oury Bah, être un bon entrepreneur exige qu’on ait des stratégies. Ainsi, pour y arriver, on doit pouvoir avoir ce que l’on veut. « Dès que vous trouvez ce que vous aimez, vous pourrez trouver les moyens qu’il faut pour arriver au bon résultat. Pour entreprendre en Guinée, il y a beaucoup d’opportunités, par ce que si tu es citoyen guinéen, on ne te demande même pas une pièce d’identité, ce qui favorise aussi l’entreprenariat chez les jeunes », a-t-il laissé entendre.

Comme lui, plusieurs jeunes leaders ont expliqué comment ils sont parvenus à atteindre leurs objectifs, qui parfois, avaient été parsemés d’embûches. C’est notamment le cas du commandant Mamadou Alpha Barry, qui après ses études à Dakar, a opté pour le rap. Et, aujourd’hui il est chargé de communication de la gendarmerie nationale. « Un voyage de 100 jours commence par un pas, il faut être sérieux dans tout ce que tu entreprends. Parce que, la plupart des entrepreneurs qu’on voit ici ne sont pas trop ça, ils veulent tout pour eux, rien pour les autres. Moi,  je vous l’ai dit, je suis gendarme par défaut, je n’ai jamais aimé la vie militaire. Mais aujourd’hui, Dieu a fait que je sois gendarme, je me plais là dedans, parce que je fais comme il le faut », a-t-il soutenu.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18 

 

Facebook Comments

Guineematin