A peine le mois saint de ramadan annoncé, les plaintes contre la hausse du prix de certaines denrées alimentaires sur le marché de la capitale guinéenne se font entendre. guineeMatin.com s’est rendu pour vous aux marchés de Kénien et Belle Vue…

Au marché  Kénien qui abritant le frigo central et des grossistes du poisson frais, les femmes rencontrées se plaignent de la rareté et de la cherté du poisson et d’autres produits  halieutiques. C’est le cas de M’Mah Camara, vendeuse au détail. «Le manque de poisson nous pose beaucoup de problèmes, se plaint-elle, avant d’accuser les grossistes de n’avoir pas accepté de réduire les prix, même à l’approche du mois  de Ramadan.

Au-delà du prix, Mme M’mah Camara dénonce également la mauvaise qualité du poisson vendu : « le poisson qu’on reçoit aussi n’est pas de bonne qualité, on ne peut pas le garder même pour deux jours sans que ça ne pourrisse». A en croire notre interlocutrice, les conditions de conservation du poisson ont beaucoup dégradé : « Avant, on recevait de la bonne qualité,  mais actuellement c’est la mauvaise qualité qui vient et avec ça, … c’est même dégoutant … »

Ce constat de Madame Camara est partagé par, Aïssatou Bah. Une ménagère, qui estime  que « le poisson est rare »  au marché, comparativement aux autres condiments dont le prix est resté stable, avoue-t-elle.

Pour sa part, Mamadama Camara, vendeuse de poisson au marché de belle –vue, affirme que la règle est simple dans le commerce. « Si tu gagnes à bas prix tu vas revendre à bas prix », explique-t-elle, ajoutant que « c’est à l’Etat de voir ce qu’il faut pour aider les fidèles musulmans en ce mois de Ramadan où la vie est très chère».

On se rappelle qu’à la veille de ce mois saint de Ramadan, le ministre du commerce avait rencontré les commerçants dans le but de prévenir la hausse des prix des denrées de premières nécessités pendant le ramadan. Aujourd’hui, certains consommateurs se demandent à quoi cette rencontre entre commerçants et le ministre du Commerce, Marc Yombouno a bien pu servir…

Fatoumata Yacine Sylla.

Facebook Comments